[MAJ] TINALS Festival : programmation complète !

MAJ 11/03/16

Les derniers noms de la programmation du TINALS sont tombés ! Après avoir préalablement annoncé que Dinosaur JR (oui !), Drive Like Jehu, Declan Mckenna, OMOH et Steve Gunn rejoignaient l'affiche, les organisateurs ont révélé les 13 derniers noms mercredi dernier.

Et la conclusion est brillante : This Is Not A Love Song frappe un gros coup en invitant AIR à se produire à Paloma. Autour d'eux, du frais, du rôdé, ou du local : LUH., Unsane, Sheer Mag, Her, Kursed, Luke Winslow King, My Great Blue Cadillac, Helen Money, Parcels, Quetzal Snakes, The OBGMS, Yak.

Fichtre.

TINALS, This is not a love song, Nîmes, festival

MAJ 15/02/16

10 artistes rejoignent la programmation du très alléchant This Is Not A Love Song de Nîmes : Parquet Courts, Robert Forster, Breakbot, Cavern Of Anti-Matter, Porches, Algiers, Daddy Long Legs, The Mystery Lights, Bon Voyage Organisation, No Zu.

De l'éclectisme, donc, et du bon goût ; on s'en lèche les babines.

MAJ 25/01/2016

Les premiers noms de la programmation ont été annoncés, et déjà l'affiche fait saliver. Comme les années précédentes, le TINALS joue les gîtes de luxe pour groupes en transhumance vers le Primavera Sound Festival, et récupère donc à moindre frais quelques artistes se produisant à Barcelone au cours du même week-end. C'est le cas de Beach House, de Downtown Boys ou encore de Tortoise, mais surtout de l'Américain Ty Segall, qui revient donc en terre nimoise deux ans après, et devrait constituer l'une des grosses attractions de l'événement. Notons aussi la présence de Metz, de bruyamment talentueux Canadiens, ou de Girlband, dont on a beaucoup parlé fin 2015, présentés comme les grands espoirs de la scène post-punk renaissante.

Le bon goût de ses organisateurs, donc, s'exprime encore à travers cette annonce, intronisant Paloma en paradis de l'underground. Shoegaze, noise, punk, autant de genres ordinairement boudés dans les grands circuits sont ici mis à l'honneur, sans que les fans d'indie et de pop psychédélique n'en soient oubliés pour autant.

Frétillons alors, en attendant la suite.

Les premiers noms :

Foals I Beach House I Battles I Ty Segall & the muggers I Explosions in the Sky I Shellac I Chocolat I Metz I Protomartyr I Kamasi Washington I Destroyer I Car Seat Headrest I Lush I Palehound I Dirty Fences I Dilly Dally I Weaves I NOTS I Girl Band I Downtown Boys I Tortoise

17/12/2015

L'étoile montante des festivals ensoleillés vient d'annoncer les dates de sa prochaine édition : le quatrième This Is Not A Love Song (TINALS pour les copains) aura donc lieu les 3, 4 et 5 juin 2016. Et la billetterie est ouverte !

Au cours de ses trois premières éditions, le festival a su fidéliser et accroître son public en diffusant  du fun et de la joie de vivre dans tout Paloma, superbe salle faisant la fierté de la ville de Nîmes, et surtout, évidemment, en faisant preuve d'un goût exquis lorsqu'il s'est agi d'édifier leurs programmations. Eclectiques sans être racoleuses, elles sont chaque année à la pointe de ce qui se fait de meilleur en terme de musique indépendante. Il y a deux ans, Ty Segall, Jon Spencer Blues Explosion, The Brian Jonestown Massacre ou Courtney Barnett (pour ne citer qu'eux parmi tous ceux qui mériteraient pourtant de l'être aussi) s'étaient partagé l'affiche. L'an dernier, Thee Oh Sees, Drenge ou The Soft Moon foutaient le feu à la grande salle,  le chanteur des punks de Bad Breeding s'enfuyait en chaussettes sur le parking, pendant que Puts Marie, Wand ou Ought mettaient le club à sac... Et que les spectateurs jubilaient.

L'événement se distingue aussi par tout un « autour » intéressant : entrée gratuite les samedi et dimanche après-midi, permettant aux familles ou aux curieux de venir bronzer devant un p'tit concert ; divers ateliers néo-hippies (fabrication de couronnes de fleurs, échange de t-shirts) ; flamands roses ; buvette pas hors-de-prix... Tout ce qu'il faut pour créer une ambiance véritablement amicale et festive, assez pour ré-oxygéner tout le Sud-Est, dont on déplore souvent la pauvreté de la proposition culturelle.

Tinals, This is not a love song, festival, Nîmes

Les premiers noms seront annoncés le 23 janvier ; il faut encore patienter plus d'un mois donc, mais pour beaucoup, inutile d'attendre la fameuse annonce pour investir dans un ticket : la qualité exemplaire des éditions passées suffit à les convaincre. Palpable sur les réseaux sociaux, une véritable confiance s'est installée entre les fidèles et les organisateurs, comme on n'en trouve plus auprès des festivals-mastodontes estivaux trop souvent décevants.

La billeterie s'ouvre donc avec un « Blind Pass » en nombre limité, pour ceux qui miseraient à l'aveugle sur la continuité d'un excellent boulot fourni depuis 3 ans. Le prix, jusqu'au 23 janvier, est de 60 euros : 15 euros de plus que le tarif « Early Birds » de l'an dernier à la même époque... Espérons qu'il s'agisse là du signe d'un line-up plus ambitieux encore !

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements