Dinno – EP éponyme

"A consommer avec des glaçons et sans modération"

Evoluant dans une pop indie que ne renierait pas un Travis Bretzer, c'est ce mois-ci que Dinno nous présente son premier EP éponyme; imaginé par les deux compères Mathieu Tessier et Léo Lacan, tout deux originaires donc du Canada... Ah non, de Lozère en fait !

Il y a pourtant un indéniable goût de la scène indie canadienne dans cet EP, sans partir non plus dans un délire Lo-fi. Et si la pop indie française peut parfois paraître trop chichiteuse, ce n'est clairement pas le cas avec Dinno, qui, s'il fallait les comparer avec un groupe bien de chez nous, se rapprocherait de la décontraction gracieuse d'un Tahiti 80 . Une décontraction parfaitement illustré dès la première piste du disque "Oh My Friend" qui fait office de superbe porte d'entrée vers le reste de la playlist. On passera d'une chanson solaire à une autre plus psychédélique, guidé par un duo de voix tout à fait beatlesien. On sent d'ailleurs un véritable amour pour des instruments vintage (ah ce bon vieux mellotron, ces petites flûtes hippies accompagnées de synthé Rnb oldschool), bien que le groupe s'ingénie à ne pas tomber dans le pastiche de la pop rock des seventies.

Petite ombre au tableau tout de même, si l'EP réussit son intro haut la main, le voyage se finit d'une façon bien plus mitigé avec un "Unity Of Many" pas très convaincant. L'autre petit problème serait le manque d'un single efficace, ou d'une piste un peu plus énergique. Si l'homogénéité de l'ensemble est à saluer, n'aurait-on pas gagner à vallonner un peu plus le vu-mètre ? A l'inverse, on peut aussi arguer du fait que Dinno ne semble clairement pas vouloir tomber dans un trop plein de simplicité qui pourrait vite amener leur musique à l'état de coquille vide. Un mal pour un bien ? Il est de tout évidence trop tôt pour le dire.
 

Crédits photos : tous droits réservés
 

En l'état, ce premier EP se glisse clairement au dessus de la moyenne et s'en sort avec tous les honneurs. Gageons que le temps jouera en leur faveur et que les compositions se feront de plus en plus solides. Retenez donc le nom de Dinno dans un coin de votre tête, ne serait-ce que pour garder au frais ce savoureux premier essai en attendant de le ressortir cet été et le faire partager aux copains; à consommer avec des glaçons et sans modération.

Note : 7.5/10
 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements