The Sunpilots au Pacific Rock de Cergy (27.01.12)

Qu'est-ce que ce  groupe est bon !

Après vous avoir fait découvrir The Sunpilots et l'avoir soutenu pour sa tournée française, nous nous devions d'aller voir in situ les 4 membres de ce groupe qui a renversé notre rédaction.

L'album "King of the Sugarcoated Tongues" est un bijou qui réussit le tour de force d'associer une sorte de rock accessible, très mélodique à des structures de rock progressif. Que ceux qui sont effrayés par ce terme de "prog" respirent, la musique de The Sunpilots n'est jamais démonstrative ou pédante, elle fait juste plaisir aux mélomanes épris de belles chansons autant qu'aux musiciens qui écoutent les break, les ponts, les riffs, lignes de basse pour courageux et les rythmes pour matheux.

La date tant attendue enfin affichée sur mon agenda, direction le Pacific Rock pour 20H00, 1h30 d'attente avant de voir les guests monter sur scène, un groupe de reprises soul au sujet duquel je ne ferai aucun commentaire et encore une heure avant de voir ceux qui nous ont attirés ici, c'est à dire, qu'à enfin 22h45, The Sunpilots a enfin la parole.

 

The Sunpilots - Raj

Le chanteur a revêtu son éternelle veste d'officier d'un autre âge, le set commence sans sommation, le son est très bon et le quatuor attaque son opération de séduction. On est immédiatement rassuré, Raj chante aussi bien que sur le disque, il est totalement concerné par ce qu'il chante, maitrise ses pleines voix autant que ses chants de tête, occupe l'espace, cherche les regards des spectateurs et vit physiquement chaque plan rythmique des compos.

 

The Sunpilots - Bob Spencer, bass

Andy bien qu'enfermé derrière sa batterie dans la cage de Plexiglass connue des habitués du Pacific (c'est bien pour le son mais quelle horreur pour la chaleur humaine) est imperturbable, précis et permet à Justin le bassiste d'exploiter son instrument avec une aisance et une dextérité digne des plus grands. Ce type est proprement hallucinant, aussi terrible sur les sons bien ronds, que les lignes de basses saturées ou les plans de slap (dont un solo mémorable) le tout distillé avec quelques crises de headbanging !

 

The Sunpilots - Bob, guitars

 


Reste Bob, le guitariste sur lequel repose la lourde responsabilité des gratts rythmiques et des solos. Bob a un son très sec, pas de réverbes ou de delay, son clair, satu, petit flanger ici ou là, that's all folks, tout le reste est fait à la main, ça joue, c'est beau et dès que le morceau le demande le solo est à la hauteur et scotche les spectateurs.

Et puis d'un seul coup il est 0H30 et on n'en revient pas que The Sunpilots nous aient déjà envoyé plus d'une heure trente de live, pas loin de deux heures avec le rappel bien mérité.

Alors que le splash final résonne encore Raj et ses potes descendent de scène immédiatement, le guitariste fonce vers nous pour nous remercier et nous dire bonjour et part voir d'autres gens, Raj est déjà assis à son petit stand de merchandising, Bob et Andy papotent déjà avec ceux qui sont devenus fans en quelques minutes. Les CD se vendent, les autographes se signent et les éloges pleuvent. Peu de public ce soir là, des gens qui n'ont pas fait l'effort de s'approcher de la scène, mais un pourcentage de coeurs conquis très important, pas l'ombre d'un doute sur ce point.

 

The Sunpilots - Raj - Pacific Rock - Janvier 2012


Rappelons que The Sunpilots est un groupe Australien from Sidney, qu'il a décidé de quitter provisoirement son continent natal pour tenter sa chance en se basant à Berlin das l'espoir d'atteindre un maximum de pays d'Europe. Tout cela pour vous dire que le groupe ne parle pas Français et vu comment je parle Anglais j'hésite quelques instants avant d'aller aborder Raj.
C'est trop con, il est à 4 mètres de moi !

"Hello Raj, I am Mallis from la Gwosse Wadio" Je ne vous ferai pas l'affront de transcrire la suite de cette conversation, j'ai trop de respect pour la langue des Floyd, mais nous avons réussi à papoter 20 bonnes minutes, moment privilégié avec un artiste adorable, qui nous a expliqué que sa vie était la musique, que le groupe avait décidé de quitter l'Australie qui, malgré son immensité est trop réduite pour faire carrière.
Un exile de deux ans pour donner toutes ses chances au groupe. Après m'avoir piqué mon smartphone pour y inscrire lui-même ses coordonnées, nous avons devisé sur la difficulté pour des groupes tels que le sien d'accéder aux grands médias. Après avoir assuré les pilotes du soleil du total soutien de La Grosse Radio pour la suite et découvert que nous avions Steven Wilson en commun, nous avons pris congé avec cette banane que l'on arbore après un merveilleux concert et des rencontres humaines chaleureuses.

The Sunpilots est un très bon groupe et les quatre musiciens qui le composent, très attachants.

Le mot de la fin revient à Raj qui nous a confié (après une dizaines de dates dans notre beau pays) que même si les Français ne sautent pas partout ni ne crient pendant leurs concerts, ils savent écouter la musique avec une grande attention, et ça, ça enchante nos nouveaux amis.

Longue route à vous les gars !
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...