The Dizzy Brains – Out of the Cage

The Dizzy Brains. Avec un « the » comme The Sonics, The Clash, et ça n'est pas un hasard. Quatre cerveaux d'étourdis qui balancent un son puissant et exhortent à sortir « Out of the Cage ».

Paru le 6 mai 2016, cet album malgache secoue déjà les oreilles du monde entier, et surtout celles de La grosse Radio. Leur ascension est fulgurante ici-bas, mais les jeunes hommes sont déjà à l'œuvre depuis 2013 chez eux, avec un premier EP en forme de grosse provoc. Intitulé Môla Kely ("petite salope", pardonnez-moi), il reprenait en malgache des titres comme « Louie Louie » ou « Have Love With Travel » des Sonics, leur inspiration garage.

On trouve bel et bien des pépites d'or à Madagascar. Ayant poussé sur un terreau d'injustices, leur rock est brut, sale, bien réel avec des vrais poils et de la vraie sueur. On n'est pas dans les discussions entre styles, comparaison des instruments... Ici on est surtout dans la description brute du quotidien, dont on est mécontent, thème universel. Juste ce qu'il faut des instruments : une guitare, une basse, une batterie, c'est la base, pas de fioritures.

garage, Madagascar, punk, rock, brut

Au fil des 13 titres de Out of the Cage on note une alternance de ballades et de cris de ras-le-bol, poussés par une chaude voix grave donnant dans le crooner comme par exemple sur « Baby Jane » ou finissant par hululer de folie sur « Brain Attack ».

Les cordes grattent, la batterie tape et une voix écorchée râpe la gorge sur « Finger up », un doigt levé aux empêcheurs de tourner en rond. Les chansons sont en anglais, en vangy et en français, comme cette reprise détonante des « Cactus » de Jacques Dutronc.

La voix qui semble cracher négligemment ce qu'elle a à dire dans « Be your man » par exemple est digne d'un John Lydon, et le rythme enlevé avec des riffs saturés qui traînent dans les coins fait penser à un garage mal dépoussiéré. On laisse tout ce qui traîne, ça fait partie du décor, c'est authentique, et surtout on n'a pas le temps, quand on en a marre, il faut crier tout de suite.

Il n'y a pas de vernis appliqué sur le son des Dizzy Brains, mais ça ne veut pas dire que le travail est bâclé. Les musiques sont très pros, les rythmes étudiés pour pousser l'auditeur à sauter sur place sur un refrain marquant après une intro descriptive, et finir en beauté par une conclusion qui donne envie d'écouter le morceau suivant. Et pourquoi pas, aller les voir en vrai.

Les Dizzy Brains sont en tournée dans toute la France en ce moment, c'est l'occasion de se prendre une claque dans les oreilles.

N'oubliez pas non plus que vous pouvez gagner leur album Out of the Cage avec La Grosse Radio jusqu'à dimanche !

concours, dizzy brain, garage, punk, rock

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements