Social Studies – Live From The Banana Stand

Déjà 10 ans que les Social Studies sévissent dans le paysage musical. Du coté de Portland, le groupe a tapé dans l'œil du Banana Stand Media, une structure dédiée à la cause des groupes de rock indépendant. Les Social Studies y sont passés en juin 2014 et ce printemps 2016 est l'occasion pour eux de ressortir ce live. Pourquoi une attente si longue ? Pour permettre au groupe de réaliser son album intitulé Wake qui est sorti en 2015 puis aussi pour célébrer leur 10 ans d'existence.

Le groupe aujourd'hui composé de Natalia Rogovin, Michael Jirkovsky, Jesse Hudson, Ben Mc Clintock et Tom Smith se situe à la croisée de plusieurs chemins. Clairement identifié comme groupe de musique "indé", on retrouvera des influences rock mêlées à des choses plus folk. Des racines américaines mélangées à d'autres cultures offrent un métissage musical intéressant. Mais laissons-nous donc embarquer dans ce live au Banana Stand de Portland.

"Territories" nous entraine dans un domaine folk rock country dès les premières notes de guitares saturées. La voix de Natalia Rogovin nous cueille à froid. Elle sait monter très haut et se faire sensuelle à souhait. On pense aux productions de la belle Heather Nova à l’écoute de ce titre. On se dit aussi que le "What’s Up" des 4 Non Blondes n’est pas loin… Pour les solos, les guitares sont puissantes et les Social Studies du coté de San Francisco semblent avoir donné du crédit aux productions du Boss Bruce Springsteen du coté de New Jersey.
 

social studies, live from banana stand


Avec "Drifty", dès l’intro beaucoup plus calme, c’est encore la voix de Natalia qui tient l’auditeur en haleine. C’est beau une ballade folk rock lorsque c’est exécuté avec sensibilité et sensualité comme le fond les Social Studies dans ce titre. "Drifty" installe une ambiance éthérée et on se laisse embarquer sans résistance dans l’univers des Social Studies.

"Terracur" toujours sur même principe met en orbite la chanteuse en dressant un fond de guitares et claviers hypnotiques. Niveau ambiance, on retrouve une puissance que l’on peut retrouver dans quelques classique des Rolling Stones comme "Gimme Shelter" par exemple. Les grattes ont un côté "soul" qui rappelle parfois le groove de Keith Richards.
 


Sur "Holy One", la voix de Natalia se fait plus grave et plus pesante et peut rappeler certaines pièces du Velvet Underground avec Nico, une belle référence. Des claviers surmontés d’une guitare cisaillant le paysage sonore façon "desert surf" posent le décor de "Moment Is Dead". Un mélange intéressant de plusieurs genres donnant un résultat très intéressant. C’est difficilement classable ce qui pour moi est un gage d’originalité. Les Social Studies ont réussi à créer un univers musical qui leur est propre. La constante est de permettre de mettre en avant la magnifique voix aux multiples facettes de Natalia Rogovin.

Encore une fois avec "Tacit Change", elle porte le morceau. Le groupe se met en quatre pour faire décoller le titre et y parvient avec force riffs de guitares distordues. Il y a un petit côté Led Zepellin dans toute cette orchestration. L'assis rythmique est impeccable. On imagine aisément Jimmy Page venir glisser quelques notes avec le groupe. Le titre arrive à récupérer un coté épique, il monte en puissance pour finir en apothéose. Une belle réussite.

Avec "Convince Me", les Social Studies font étalage de leur qualité de composition. Six minutes, c’est long pour un groupe de rock indé et là, les ponts remplis de guitare saturées et puissantes rythment les instants plus calmes et plus basés sur le feeling durant lesquels Natalia pose ses paroles. Une très belle maturité donc et la preuve d’un savoir faire de qualité.

"Away For the Weekend" part tout doucement pour s’aventurer vers des moments intimes où Natalia fait merveille dans les aigus. Niveau guitares, c’est tantôt distorsion puissante, tantôt jeu tout en subtilité. Cette alternance donne de la richesse au titre qui pourrait vite prendre des allures de single.



 

"On The Docks" démarre sur les chapeau de roues. Social Studies, un groupe de hard rock ? Avec cette intro, on n’en est pas loin… Mais les Social Studies sont capables de beaucoup de choses. "On The Docks" présente une facette plus rock de leur musique mais l’unité vient toujours de la voix qui donne sa couleur au titre et plus généralement au groupe. Pour découvrir les Social Studies, ce live est une parfaite entrée en matière.

Live From The Banana Stand présente un groupe aux multiples facettes, inclassable, oscillant entre rock, folk, quelques relents country, parfois lorgnant coté hard rock et parfois beaucoup plus soft. Mais malgré cette diversité, on ne se perd pas, on garde toujours un fil conducteur et on se laissant volontiers entrainer dans le sillage de la voix de Natalia.

 


Social Studies - Recorded Live: 3/16/2013 - Stage On Sixth (Austin, TX) Setlist: Delicate Hands, Away For The Weekend, Still Life, Let The Right One Leave, Developer, Terracur


Maintenant, je vais me plonger dans la discographie du groupe, je vous engage à en faire autant. On en reparlera certainement dans les colonnes de La Grosse Radio.
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements