The Offspring, l’interview de Noodles !

Le punk n’est pas une question d’âge, du temps qui passe ou ce genre de truc. Non c’est un état d’esprit. Avec un joli demi-siècle au compteur, Noodles (guitariste de The Offspring) est toujours à fond dans ce qu’il fait dans son groupe. Formation qui provoqua un véritable raz de marée chez nous en 1994 avec le célèbre titre « Self Esteem » ! A partir de ce jour, tous les apprentis gratteux en herbe voulaient jouer dans un groupe. C’est clair le punk c’est contagieux (dans le bon sens du terme of course) ! Rencontre avec un musicien fort sympathique, à quelques jours de fouler la scène du festival Les Déferlantes d’Argelès-Sur-Mer…

The Offspring, Festival Les Déferlantes, Punk-Rock

Salut Noodles, The Offspring est en pleine tournée en ce moment, et je crois que vous êtes en train de préparer un nouvel album pour bientôt ! Qu’en est-il ?

Et bien écoute, le problème que nous rencontrons en ce moment, est juste une question de temps, car on tourne pas mal, et même si de nouvelles chansons sont déjà prêtes pour un futur album, je ne peux pas te dire quand celui-ci sera terminé, le groupe a un planning bien chargé, et à l’heure actuelle je ne peux pas te répondre, je pense que les fans de The Offspring devront quand même attendre jusqu’à la fin de l’année…

Et comment se passe la tournée ?

Ca se passe bien, on était au Hellfest il y a quelques jours, on c’est bien éclaté, ensuite on va assurer quelques dates en Angleterre avec Bad Religion

LA légende Bad Religion ! Un de tes groupes favoris non ?

Ah oui alors ! Ils sont l’essence même du punk-rock ! Des chansons puissantes, énergiques et mélodiques, c’est vraiment chouette de jouer avec eux !

Sans oublier bien sûr votre date Française en juillet à Argelès-Sur-Mer pour le festival les Déferlantes (ndlr : le groupe jouera le 9 juillet)…

Oui oui, et puis aussi il ne faut pas oublier que parfois on joue devant des personnes qui ne nous ont jamais vu en live ! Donc le groupe doit jouer pour tous ces fans, et toujours proposer un show énergique ! Et je reconnais que nous adorons ce que nous faisons, on aime la musique que l’on fait depuis toutes ces années, on aime jouer tous ensemble, et on rend aux fans l’énergie qu’ils nous donnent ! Et on espère gagner de nouveaux fans lors de ce festival à Argelès-Sur-Mer.

Et après tout ce temps, car le groupe c’est formé en 1984, c’est toujours le même plaisir que de composer, tourner…

Bah rien que par rapport aux vingt dernières années, on prend toujours autant de fun pour composer, faire des concerts. On fait vraiment un job cool ! Et on aime aussi boire des bières et jouer pour nos amis ha ha ha !!! Et en plus chez vous en France on mange toujours très bien, avec toutes vos sortes de fromage, c’est toujours super (ndlr : il éclate de rire !) !

Plus sérieusement Noodles, en France on connaît vraiment The Offspring depuis l’album Smash (1994), et à l’époque le groupe était considéré comme un vrai revival du punk-rock. Tu en penses quoi après tout ce temps ?

Ca fait toujours plaisir d’entendre ça en tout cas, mais tu sais nous sommes restés les mêmes, et nous jouons avant tout du punk-rock, pour toutes les personnes qui aiment ce genre ! On a de nouveaux fans aussi qui découvrent le punk-rock, et c’est vraiment une musique qui fait partie de chaque personne, c’est un genre musical qui parle vraiment aux gens !

Et tu te sens encore punk maintenant ?

Oui je suis toujours punk ! Bon maintenant je suis marié, j’ai des enfants, il y a certaines choses qui ont changées c’est vrai, mais à partir du moment ou je n’ai aucune restriction artistique, que je suis libre de pouvoir créer, c’est le plus important. Et de part nos textes, on veut toujours véhiculer un message positif à tous nos fans, même si nous abordons aussi des sujets plus sérieux comme les relations entre les gens ou ce genre de choses tu vois…

Et question business, le groupe est maintenant libre de tout engagement avec Columbia, vu que vous avez racheté les droits de votre musique. On peut dire que The Offspring est totalement indépendant maintenant ?

Pour être honnête avec toi, c’est plus la même chose maintenant que de travailler avec un label, les règles ont bien changées, si ce n’est déjà par tout ce qui concerne le marketing. On était chez Columbia depuis 1997, et ils ont une vision différente aujourd’hui. Nous allons voir ce que l’avenir nous réserve… Wait and see…

Interview téléphonique réalisée le 19 juin 2016, par Tifinou

Samedi 9 Juillet aux Déferlantes : THE CHEMICAL BROTHERS, BIRDY NAM NAM, SOOM T, THE OFFSPRING, NADA SURF, PETER HOOK AND THE LIGHT, WELDIS & ROS, PAPILLON PARAVEL, COLLECTIF BOUSSOLE, HELLO LISA,…



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements