[MAJ] Damien Saez – Double album et une tournée – Culture contre culture

MAJ du 1 juillet :

On en sait plus désormais sur le projet Culture contre culture de Damien Saez :

Il y aura entre autre 2 nouveaux albums à l’automne, 3 Bataclan fin décembre puis une tournée en 2017 :

 

Rock, 2016, Album, Le Manifeste, Saez, tournée

INFOS ET MISE EN VENTE SUR CULTURE CONTRE CULTURE

News d’origine du 16 juin : 

Il y a quelques jours de cela Damien Saez avait posté sur son site officiel une date sur fond planétaire : 16.06.16.

Le public attendait avec impatience ce jour qui enfin verrait sortir l’artiste d’un silence de trois ans, silence qu’on lui connait bien. Damien nous laissait en 2013 à la fin du Miami Tour, tournée estivale qui reste mémorable pour certains.

Hier soir, le 15 juin, un nouveau message apparaissait sur son site : 16.06.16 A l’aube du grand voyage.

Saez, 2016, rock, album

La journée du 16 arrive finalement et ce n’est qu’à 16h (décidemment) qu’un autre message apparait sur son site : Dans 16 minutes il est la seule fois du siècle 16.16.16.06.16 Il n’est pas toujours bon de se prendre en photo, mais de temps à autres, s’immortaliser pourquoi pas.

Certains y voient un message, d’autres un jeu de piste, les gens ont de l’imagination. L’engouement du public est fou sur la page facebook de l’artiste, avec près de trente réactions à la seconde. Tandis que l’heure avance, l’horloge pointe lentement mais sûrement 16:16.

Le site rame, peine à s’afficher. Ce n’est qu’une dizaine de minutes plus tard qu’apparait alors un autre message : Voilà…à dans trois ans.

Saez, rock, 2016, album

Une partie des gens est déçue, tandis que l’autre rigole.

Finalement quinze minutes plus tard apparait un dernier message : Allez ça va, j’arrête de faire le clown le pays va trop mal. Rencard à 20h (enfin j’essaie, on se refait pas, toujours keupon à l’arrache…)

De retour à 20h sur le site, il faudra attendre une quarantaine de minutes pour qu’un nouveau message s’affiche, puis un autre, puis un autre, et cela pendant trente minutes. Une annonce de la tournée pour mars-avril 2017, puis Saez donne rendez-vous à son public à 22h « tapantes ». L’animal est malin.

Damien Saez aura réussi en seulement quelques lignes à mobiliser son public, à le surprendre pour mieux capter son attention. A la manière des mecs de Radiohead qui avaient dernièrement effacé toutes les données de leur site officiel, de leur facebook, twitter et autres à la veille de la sortie de A Moon Shaped Pool, Saez aura réussi, grâce à un silence parfait puis une communication soudaine et subtile à toucher en plein cœur son public avec humour, qui lui attendait des nouvelles de son vieux pote.

De retour à 22h donc, Damien file l’adresse du site Culture contre culture où une vidéo sublime et instrumentale de huit minutes nous attend, avec des textes propres à l’artiste.

Au début de la vidéo apparait ce texte :

Le 21ème Art : Art révolutionnaire où l’Art musique et l’Art poésie marient l’Art cinématographique, de satellite en satellite, de concert en concert, instruments de l’opéra populaire.

De jour en jour, de culture en poésie, de papier en lumière, de tableaux en tableaux, de mots en mots, le Nouvel Art n’est pas un Art, il est l’Art des Arts, Artisanat de tous les Arts.
Il n’est pas la viande bon marché, pas le mot désacralisé, il n’est pas la réalité, il est l’Art réalité.

Poésie resistante.

Le Nouvel Art est mouvement, grammaire et conjugaison de toutes les créations. Il commence en juillet pour se finir l’autre juillet.

De l’été à l’été se dévoilera Le Manifeste, comme une dentelle dénude la vérité humaine. De jour en jour il s’écrira, et le roman se postera de page en page…

Quoi de plus beau que découvrir de lettre en lettre le corps de la littérature ? Un billet pour un grand voyage sans connaître la destination.

L’Art du poète commencera la lutte populaire. Puis la musique et la photographie épouseront les danses cinématographiques, que renaissent enfants des lumières, tableaux des morts et des vivants, pour faire coeur d’hiver le printemps.

De chants révolutionnaires en tendresses magnifiques, de monologues en danses des cygnes, de sonates en requiems, de scènes de films en scènes de concerts, chaque concert un nouvel acte du Manifeste.

De mots en mots, de frère en frère, peuple résistant part en guerre, comme un pinceau peindrait la terre, comme un mime vous fait d’un cimetière, un jardin, un puits de lumière.

De ville en ville s’écrira l’oeuvre de la lutte.

A la fin de la vidéo est écrit Le Manifeste, 31 juillet 2016 – 31 juillet 2017. A croire donc que sur l’année entière sortira l’oeuvre de l’artiste.

A suivre…



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements