Pumarosa aux Eurockéennes 2016

Vendredi – 18h45 – Club Loggia

 

Les Eurockéennes de Belfort sont enfin lancées ! Et pour commencer les festivités, c’est le groupe londonien Pumarosa qui vient jouer sur la plus petite scène. Les premiers festivaliers étant peu nombreux à être déjà présents dans l’enceinte des Eurocks, c’est un concert assez intimiste auquel nous assistons.


En ce début de soirée, il est préférable que l’ambiance monte petit à petit. Quoi de mieux pour se mettre dans le bain que de l’indie pop anglaise? Pumarosa arrivent sur scène super décontractés, à l’image de leur chanteuse, Isabel Munoz-Newsome. En effet, celle-ci passera les 45 minutes à danser et se trémousser sur la scène, sur fond de musique d’ambiance plutôt sympathique.
 

C’est donc avec un tout nouveau morceau, «Cecile» que Pumarosa entament leur set. Le son electro-pop est vraiment bon et les balances sont bien réglées. La voix délicate et originale d’Isabel colle parfaitement à l’instru et le public devant les barrières ne se prive pas pour bouger la tête et lever les bras.

Spirituel industriel, voila comment le groupe se définit sur les réseaux sociaux. En entendant les chansons jouées aujourd’hui, on ne peut qu’être d’accord avec ces caractéristiques, et ce n’est pas sans déplaire aux festivaliers. «Honey» et «Lions Den» s’enchainent, où chant aérien et rythmiques indie rock font la paire. Les influences new waves et disco sont les bienvenues dans un festival à la base «rock».

pumarosa, eurocks, eurockeennes, 2016, festival, pop, club loggia

Il est vrai que niveau chant, la voix d’Isabel est plutôt originale et relaxante. Mais la setlist reste assez plate, malgré les tentatives des musiciens à la faire décoller avec des parties instrumentales énergiques. Cependant, c’est entrainant à souhait et le public s’en donne à coeur joie pour frapper dans les mains ou imiter les danses d’Isabel.

C’est donc un petit concert bien cool que nous a offert le groupe originaire de Londres. Collant parfaitement à l’ambiance des Eurockéennes en général, Pumarosa a réussi à attirer les oreilles des curieux, à faire groover le peu de personnes présentes devant la scène et on n’en demandait pas plus pour commencer la soirée. Merci à eux!

Setlist :

Cecile
Honey
Lions Den
Red
Priestess

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements