Pogo Car Crash Control – EP


Les jeunes n'aiment plus le rock.
Le rock est mort, il n'y a plus d'avenir.
Le rock c'est un truc de vieux.

Mais ça, c'était avant!
Les Pogo Car Crash Control viennent le lâcher leur premier EP, sous forme de bombe nucléaire. Ces gamins sont en train de réinventer le Grunge à la sauce française, le rock qui tâche, qui fait du bruit. La Grosse Radio s'est penchée sur cet objet (très) sonore...

Les Pogo Car Crash Control ont trouvé leur nom par hasard. Venus de la région parisienne, Olive (Chant/guitare), les deux frères Louis et Simon (batterie et guitare), et Lola (basse) ont préparé cet EP depuis quelques mois déjà. Ils nous l'avaient annoncé lors de leur passage à Rock En Seine. Ils nous avaient également distillé un premier clip, au doux nom évocateur, "Crève".

Rock, Grunge, EP, 2016

Crédit photo : Charles Eloy

Cet EP, c'est de la dynamite. 6 titres, 17 minutes, c'est dense, très dense. Pas de temps mort. Dès le premier morceau,"Royaume de la douleur", on comprend le style des P3C: C'est du Grunge, puissant, énergique, à fond, sans concession. Avec des textes en français s'il vous plaît, ce qui n'est pas si courant dans le monde de la musique à haute teneur en adrénaline.

Après cette bonnne grosse dose de rock'n'roll, le second morceau, "Conseil", invite à la discussion et au calme intérieur, à l'amour, à la tendresse. "Tu veux un conseil ? Casse-toi, ne m'emmerde pas". Olivier à la voix s'arrache les cordes vocales, sur un tapis de guitare survitaminée et une base rythmique boostée à on ne sait pas trop quoi, mais ça doit piquer un peu quand même. "Consensuel", le titre suivant, est dans la même veine.  Ca déboite grave.

"Paroles - M'assoment" montre une belle facette de ce que peuvent donner les Pogo Car Crash Control : On pourrait chercher le jeu des influences, elles sont visiblement nombreuses, mais plus que des noms, c'est un état d'esprit que l'on retiendra. Pas de détails, droit devant, à fond, le rock brut dans toute sa sauvagerie, mais avec quand même ce qu'il faut d'umour et de dérision pour que ça passe comme une lettre à l'Anthrax qu'on lirait en se léchant les doigts.


Après un  "Tout gâcher" bien grunge, "Crève" ferme l'album. Le morceau le plus sauvage de l'album est violent, sauvage, incontrôlable, et pourtant parfaitement maîtrisé. Le mieux c'est de regarder le clip, et de se prendre cette grosse claque in da face, comme disent les jeunes. C'est sûr, le rock n'est pas mort.


Les Pogo Car Crash Control ont une page Facebook, où ils notent toutes leurs dates de concert, comment acheter l'album, et plein de choses très utiles. A visiter donc.

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements