Total Victory – Total Victory vs Big Electric

Parler de Total Victory nécessite de parler de leur histoire. Quel groupe sort ses albums sur bandcamp avant que des labels leur propose de les presser en vinyle, même deux ans après leur sortie ? Ça ressemble à une love story, et c’est un peu le cas pour tous ceux qui ont rencontré la musique des anglais. Un choc doublé d’une évidence, une flamme retrouvée aussi.

Quelle victoire est plus totale que celle qui ne déclare même pas la guerre ? Cette guerre stérile qui amène les groupes dits « undergrounds » à s’entretuer dans des dispositifs et tremplins plus débiles les uns des autres. John Steinbeck aurait pu en faire une adaptation de ses Raisins de la colère s’il avait pu voir cette misère. En tout cas quand on a un tel objet entre les mains, et qu’on découvre au passage l’existence du groupe (personne n’est parfait oh!), on se prend plusieurs années de post punk de pointe qui va d’une traite vous dérider et chasser les poils gris poussés depuis cette lointaine première fois où le genre vous a enveloppé.

Chacun a son expérience, et cette découverte tardive renvoie clairement tout début 2000, les concerts de Monochrome, Robocop Kraus. Peut-être aussi à cause de références restreintes… Quoiqu’il en soit, ces derniers partageaient le même sens mélodique, énergie dingue, sens de l’accroche, ambition de forme et de fond. Total Victory ne recule devant rien, et ces deux EP réunis (The Tour ep + If you were there), bien qu’originellement séparés dans le temps, semblent avoir été conçus comme une entité.

post punk, indie

Paradoxalement, c’est l’hétérogénéité et l’ingéniosité amenées par chaque titre qui donne cette impression. Sans limite, et pourtant hyper cohérent, le groupe va dans plusieurs directions tout en avançant à la fois. Entre l’hymne « Arnhem » et « House of lords », c’est le grand écart maîtrisé. Parce que quel que soit le tempo, la mélodie, les structures (le transcendant et démesuré « Kalfon »), Total Victory mobilise la même force de frappe et surtout de conviction. Et c’est cette dernière qui nous emporte. Les tournées les auront probablement rôdé, et auront sûrement défini cette puissance alliée à une pertinence à toute épreuve.

Sortie le 18 novembre 2016 chez Specific Recordings

Ecoutez-les ici

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements