Last Train – Weathering


Last Train est un gros phénomène et il nous faudrait des heures pour débattre à ce sujet. Critiqués par certains mais adulés par d’autres, les quatre amis de Mulhouse ne laissent pas indifférent. Lorsqu’ils ont sorti leurs 2 premiers EP dans les années passées, beaucoup les ont vus comme «la révélation du rock français». Enchaînant les dates et les premières parties haut de gamme (Johnny Hallyday ou Les Insus, quand même), le groupe a construit sa popularité avec persévérance et travail acharné.

 


Ce premier album est donc attendu de pieds fermes par les fans, mais aussi par les détracteurs du combo. Si on leur reproche une musique peu originale et assez ennuyeuse, les Alsaciens ne sont pas du genre à craquer sous la pression, oh que non. Dans Weathering, on retrouve des morceaux des EP précédents, tels que les fameux «Cold Fever» ou «Fire». On ne vas pas s’attarder là-dessus, intéressons-nous plutôt aux nouveautés.

L’album s’ouvre donc avec «Drop By The Doves», et autant poser les fondations de suite : le groupe a muri, et cela se ressent dans la composition. Le morceau est un condensé de blues, de rock garage, où la basse est omniprésente et largement mise en valeur. «Never Seen The Light» s’enchaîne et la surprise est assez énorme : le riff est tout bonnement excellent, et Jean-Noël hurle les paroles du refrain avec brio. Sa voix rauque, qu’on pourrait rapprocher à celle de Kelly Jones (Stereophonics) colle parfaitement à cet univers rock ’n roll sombre mais qui envoie tout de même bien comme il faut.

Là où Last Train se démarquent, c’est qu’ils savent se poser, travailler leurs mélodies correctement. Les titres sont souvent longs, dépassant les 4 minutes. On passe aussi bien d’un «Jane» ultra planant, atmosphérique, à un «Between Wounds» complètement barré. Les gamins ont à peine 20 ans et quand même un sacré culot. La prise de risques dans le solo de «Way Out» est remarquable. Cette ambiance totalement décalée est présente également dans «Golden Songs», où le groupe électrise leur blues-rock avec des petits passages subtils. Mélangeant les sonorités pop avec des lignes de guitares perspicaces, Last Train savent s’inspirer des meilleurs (Radiohead, U2, Black Rebel Motorcycle Club…) tout en ajoutant leur petite touche. Et si Last Train se rapprochent plutôt d’un rock US bien seventies, on frôle parfois le Royal Blood ou Feeder, pour le côté plus crasseux.
 

last train, album, weathering, rock, blues, garage, cold fame records

Parfois, on regrette ces morceaux bien pêchus, puisque Last Train ont décidé de nous couper dans notre élan avec des pistes plus calmes, plus douces (voire un peu trop). Il aurait été plus judicieux de placer «Time» et «House On The Moon» en fin d’album, peut-être, afin que l’auditeur se repose au lieu d’être constamment baladé d’un extrême à l’autre. Quoi qu’il en soit, cela ne change pas la qualité des chansons.

Des efforts ont réellement été fait au niveau de la production : plus incisive, plus tranchante, les différents instruments ont chacun leur minute de gloire, notamment pendant les «break», percutants à souhaits. Il est quand même difficile, sur le papier, de critiquer un tel groupe : l’anglais est maîtrisé, le groupe est semi auto-produit et savent produire une musique susceptible de plaire à tous les amateurs du genre.

Pour un premier vrai album, le groupe s’en sort plutôt pas mal, voire très bien. Non, Last Train ne sont certainement pas les premiers à évoluer dans un registre aussi ouvert que le rock, mais la porte leur est dorénavant grande ouverte et la progression ne fera que suivre avec le temps.

Sortie le 7 avril chez Cold Fame Records / Barclay 

Crédit photo : DR
 

last train, album, weathering, rock, blues, garage, cold fame records

Tracklist:
Drop By The Doves
Never Seen The Light
Jane
Between Wounds
Golden Songs
Fire
Way Out
House On The Moon
Sunday Morning Son
Time
Cold Fever
Weathering 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements