Tagada Jones (+ Sick Of It All + Stinky) au Stereolux, Nantes – 05.04.2017

Il pesait comme un air « anti-social », un parfum de rébellion à Nantes ce soir du 5 avril 2017. Des pointures de la scène punk hardcore venaient se mélanger aux nouveaux noms du genre pour faire danser les quelque 400 spectateurs de la salle micro du Stereolux. On se souviendra d’une soirée en crescendo, où le pit à bougé en symbiose avec des musiciens enchantés d’être présents. Si vous avez raté ça, on vous le raconte…

 

Knucle Sandwish HXC

L’invité surprise
 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

A 20H30 précise, un set commence. Mais contre toute attente, ce n’est pas Stinky qui ouvre les hostilités, mais Knucle Sandwish HXC, un groupe que peu de personnes semblent connaître. Pourtant, un accueil chaleureux leur est réservé, malgré le temps qu’il faudra au public pour se rapprocher de la scène. Les morceaux sont très courts, le chanteur a le sourire, tandis qu’une petite partie de l’assistance se joint à la fête, une bière à la main.

De gros problèmes de son entraînent des pauses lors des morceaux, ce qui produit un effet assez négatif. Le set s’avérera être expéditif (une quinzaine de minutes à peine) mais aura eu le don de donner le ton de la soirée. Et il va prendre une hauteur insoupçonnable pour ceux qui ne connaissent pas Stinky

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

 

STINKY

« Tourne Stereolux, tourne ! »

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Les Clissonais entrent en scène quasi simultanément après le départ de Knucle Sandwish HXC. Le show est ouvert par « Crow », et commence alors pour tous les gens présents une montée d’adrénaline qui ne prendra fin qu’après le concert de Tagada Jones (on y reviendra). Stinky joue à domicile ce soir, et l’ambiance était presque assurée d’avance (un cameraman est même au travail pendant leur set). L’énergie délivrée par Claire (chant) est à la fois percutante et transcendante : une « douce » claque dans les dents ! On retrouve dans chaque titre joué un mélange de mélodies et de violence. Cette alchimie, parfaitement exécutée, captive l’auditoire qui comprend que la bande ne vient pas simplement se présenter, mais offrir aux metaleux et autres spectateurs un show explosif à souhait.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Le contact des musiciens avec les premiers rangs est excellent, la frontwoman invitant les buveurs de malt partis se rassasier au fond de la salle à se rapprocher, quitte à le faire avec leur si précieux liquide. L’espace est bien utilisé par Titouan et Sébastien (guitares) ainsi que Redwan (basse). Même Paul (batterie), officiant à une position normalement éloignée de la foule, arrive à se glisser parmi eux, grâce à une présence charismatique et un contact visuel très pro.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Vous l’aurez compris, Stinky est une grosse surprise pour certains, et un gage de qualité déjà bien connu pour d’autres. Si à l’avenir, vous repérez une affiche avec leur nom pour une représentation pas loin de chez vous, foncez sans hésiter. Car s’ils gardent ce rythme-là (avec notamment la sortie d’un deuxième album à l’automne), très certainement que dans les années à venir, ils n’ouvriront plus pour d’autres groupes, mais assureront bel et bien en tant que tête d’affiche de leur propre soirée !

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Setlist :

1. « Crown »
2. « Lost »
3. « Storm Surge »
4. « Let The Way »
5. « Perspectives »
6. « Unsto »
7. « No Time »
8. « Tears »
9. « Labyrinth »
10. « Kami »
11. « Moutain Peak »
12. « Between »
      
 

Sick Of It All

30 ans

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Sick Of It All… Comment décrire cet ouragan ? Le groupe, qui fête ses trente ans, a produit sur la scène du Stereolux un des shows les plus électriques que nous ayons vu, avec une setlist retraçant les meilleurs moments de leur carrière : « G.I. Joe Headstomp », « Uprising Nation » … Le public a bougé, peut-être un peu trop pour les photographes, qui se tuent déjà à la tâche de capter les frères Koller : Lou (chant) et Pete (guitare), de véritables anguilles que la vieillesse ne semble pas atteindre !

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Croyez-nous, ce fut un véritable challenge que de les immortaliser par une photo. Les Sick Of It All sont emplis d’ondes positives, et auront déjà tous (excepté le batteur Armand Majidi) effectué plusieurs fois le tour de la scène avant la fin du premier morceau. Les spectateurs chantent avec eux, littéralement, puisque Lou Koller donne son micro lors de « Injustice System » aux amis du premier rang (s’il existe encore des rangs dans le public, tant le pit est déchaîné) qui donne de la voix et de l’énergie à leur tour.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

L’avantage de ce type de salle est bien entendu la complicité, l’intimité entre les musiciens et les spectateurs. Certains en profitent, montant sur la scène pour se jeter dans le public. D’autres entament des crowsurfings (photo ci-dessous, NDLR), ce qui n’est pas sans inquiéter la sécurité (l’absence de crash barrières n’offrant pas la possibilité de les réceptionner). Quoi qu’il en soit, aucun blessé n’est à déclarer, et à défaut de profiter de la présence des Américains et de leurs titres phares, on assiste à une véritable messe, un moment de partages et de sourires qui restera gravé dans les mémoires nantaises.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Un petit détail qui aura su titiller notre curiosité naturelle est le running-order de la soirée. Car plusieurs flyers affichaient Sick Of It All en tête d’affiche, tandis que d’autres, bien que plus nombreuses, nous indiquaient Tagada Jones comme maître de cérémonie. Et la réponse ne se fera pas attendre : les Français, de retour avec un nouvel opus, feront la mise au point sur ce sujet.

Setlist :

1. « Good Lookin’ Out »
2. « Take the Night Off »
3. « Clobberin’ Time »
4. « Injustice System »
5. « The Blood & The Sweat »
6. « Road Less Traveled »
7. « G.I. Joe Headstomp »
8. « Give Respect »
9. « Uprising Nation »
10. « Pushed Too Far »
11. « Black Venom »
12. « Busted »
13. « My Life »
14. « DNC »
15. « Let Go »
16. « Get Bronx »
17. « Just Look Around »
18. « Machete »
19. « Scratch the Surface »
20. « Step Down »
21. « Built to Last »

 

TAGADA JONES

« Le Ferailleur a tremblé la dernière fois qu’on est venu, on compte sur vous pour faire pareil ! »

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Tagada Jones est donc de retour avec La Peste Et Le Choléra, huitième album sorti le 3 mars 2017. La salle s’éteint, et les musiciens entrent sur une intro où l’on peut entendre diverses déclarations de personnalités politiques, avant que commence le set avec « Envers Et Contre Tous ». Et quel plaisir de voir les petits gars de Rennes sur la scène de Nantes : « Le Ferailleur (salle de concert nantaise, NDLR) a tremblé la dernière fois qu’on est venu, on compte sur vous pour faire pareil ! ». Et le vœu de Niko, le chanteur, sera exaucé ! La salle micro, bien chauffée par le passage des New-Yorkais de S.O.I.A. va exploser pendant la prestation des Tagada Jones.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

« La Peste Et Le Choléra », titre emblématique de l’album éponyme, est repris par toute l’enceinte, faisant la joie des quatre membres de la bande. C’est à la fin de ce morceau que Niko fait le point sur la situation du running-order de la soirée : « Nos potes de Sick Of It All nous ont imposé de jouer après eux. C’est avec humilité qu’on a accepté. Faites un tonnerre d’applaudissements pour nos amis de Sick Of It All ! » . Est-ce la vérité ? Une demande de l’organisateur ? Nul ne pourrait en être sûr, mais nous sommes certains d’une chose : Tagada Jones n’aura pas volé sa place de tête d’affiche ce soir !

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Une toile de fond aux couleurs de leur dernier opus, des jeux de lumière qui transcendent entre obscurité et lumière aveuglante, tandis que certaines subtilités artistiques viennent peaufiner le décor (comme l’utilisation d’un écran en arrière-plan, avec par exemple l’affichage de chiffres lors de l’exécution de « Yec’hed mad »).

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert

Jouant jusqu’au bout de la soirée leurs atouts à travers une musique chantée en français sur un ton revendicateur, les Tagada Jones auront su, une fois de plus, prouver leur importance et leur talent sur la scène punk. Alors oui, ce n’est pas non plus Noir Désir (n’en déplaise à quelques-uns). Néanmoins, les Français montent au créneau, et si quelqu’un pense, après avoir écouté leur dernier album (bien représenté ce soir) que Tagada Jones vieillit, qu’il se déplace pour les voir en concert… leur énergie et leur culot sauront faire taire les mauvaises langues.

 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert


Un excellent set, comme d’habitude. Merci les gars !

Setlist :
 

1. « Envers et contre tous »
2. « Zéro de conduite »
3. « La peste et le choléra »
4. « Yec’hed mad »
5. « Instinct sauvage »
6. « Karim & Juliette »
7. « Tout va bien »
8. « Pertes et fracas »
9. « Descente aux enfers »
10. « Le Feu aux poudres »
11. « Les Nerfs à vif »
12. « Vendetta »
13. « Vendredi 13 »
14. « Je suis Démocratie »
15. « Mort aux cons »
 

tagada jones, sick of it all, stinky, punk, hardcore, nantes, stereolux, live, concert


Merci aux organisateurs du Stereolux.
Photos par Jerembzh. Toute reproduction interdite sans autorisation.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements