Daddy long legs + King Automatic – Le Gibus 15/11

Le trio de Brooklyn est de retour ! Après le Café de la Danse en 2015 et les Nuits de l’Alligator en 2016, Daddy Long Legs nous rebalance en pleine face leur blues new-yorkais. Garanti roots et punk à la fois. Si, si c’est possible… Leurs performances live sont connues et reconnues ; le magazine Esquire les traite de « drunken cowboys with fuzzy mics and rip-roaring harmonica solos », c’est tout dire… Ça va être chaud bouillant le 15 novembre au Gibus, d’autant que c’est King Automatic nous aura bien grillé les esgourdes. Un One-man-band qui en vaut douze à lui tout seul, le gars d’Nancy !

Daddy Long Legs s’inscrit pleinement dans la révolution blues & roots initiée il y a deux décennies par Jon Spencer. Daddy Long Legs, c’est le nom d’un chanteur harmoniciste à la très forte personnalité, secondé du guitariste Mürat Atatürk et du batteur Josh Styles, qui attaque son instrument d’un poing et d’une maracas… Look vintage sixties black & white assumé, qui souligne bien leur côté sulfureux. Leur musique est surprenante : à la fois ultra moderne, mais bien installée dans la tradition du blues. Et elle dégage une énergie live dont peu de groupes sont capables.

Daddy Long Legs, King Automatic, Le Gibus

King Automatic, le one-man band atypique nancéen ouvrira le feu au Gibus ! Il reste inclassable dans cette discipline. Sur scène, il sample claviers, guitare, harmo, maracas, il chante, cogne tambours et caisse claire en assignant de frénétiques coups de cymbales à ses riffs de guitares, créant ainsi un paysage sonique inouï – en fermant les yeux on jurerait entendre un big band primitif au grand complet !

Plus d’infos sur le concert sur L’événement Facebook 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements