Didier Chappedelaine & Ses Maudits Français – Eponyme

Didier Chappedelaine ? Ca vous cause ? Non ? Et pourtant ce Monsieur Chappedelaine pour l'état civil n'est autre que Didier Wampas, patron du combo du même nom. Le jeune retraité de la RATP profite de son temps libre pour multiplier les projets musicaux et après Evangelisti, la derrière livraison des Wampas, le voila maintenant flanqué de ses amis québécois pour un disque de country rock hommage à la Belle Province.

Amoureux du Québec, Didier Wampas a beaucoup écouté la musique locale. Cette fois-ci, il s'est mis en tête de faire un album de reprise de standards puisés dans le répertoire des Willie Lamothe, Marcel Martel, Paul Brunelle et dans celui de quelques nouveaux activistes du Nouveau Continent comme Robert Charlebois, Jean Leloup, Beau Dommage ou encore les Cowboys Fringuants. Pour ce faire, on le retrouve flanqué de quelques pointures de la scène rockabilly québécoise : Viktor Huganet à la gratte, Hervé "Jack Calypso" Loison à la contrebasse et Tete derrière les fûts...

 

Pour les fans assidus, cet album n'est pa une surprise puisque Didier causait déjà en février 2016
dans l’émission de Jacky Jakubowicz de sa volonté de faire un album de country québécois
e.


On annonce la couleur avec un petit clin d'œil à l'indépendance du Québec. Didier Wampas qui cite du Charles de Gaulle, c'est quand même assez rare pour être signalé ! Qu’il soit en version Wampas, Sugar & Tiger, ou n’importe quel autre de ses nombreux combos, Didier aime toujours manier les mots avec dextérité et maestria. Même si ici, ce ne sont pas ses créations, on retrouve quand même cette passion. Didier maltraite la langue de Molière en y transposant des expressions du pays des Caribous, c’est toujours drôle et pourtant pas dénué de sens. Le maniement des mots et l’utilisation de moultes onomatopées renvoie aussi aux travaux de Bobby Lapointe ou des Cowboys Fringuants, éminents confrères québécois. Payez vous "Le Seigneur est dans le moteur".. Vous croiserez un moteur qui parle… Ca doit être normal au Québec.. Ils sont fous ces canadiens ! Comme quoi, l’accent québécois assaisonné d'une soupçon de distorsion bien placée, ça fonctionne.

Tout au long de ce parcours initiatique, on croise quelques ballades comme "Ma destinée", une petite chanson douce toute en arpèges ou encore "La complainte du phoque en Alaska", un hymne québécois. Popularisée par Beau Dommage et  Félix Leclercq, la chanson a été fredonnée par tous les autochtones. Alors pourquoi Didier Chapeddelaine ne s’y collerait-il pas ? Toujours dans des tempos lents, Didier revisite la "Rue Chapdelaine" des Cowboys Fringuants. Pour la petite histoire, la rue Chapdelaine est une rue très connue de Québec. Marrant cette analogie avec le pseudo de Didier Wampas.
 



L’ascenseur country

 

Côté musique, on part dans un mélange de country rock avec des instrumentations diverses. On ne rechigne pas à l'utilisation du ukulélé sur les titres acoustiques comme "De Nashville a Riviere du Loup". À la guitare on revisite le style des pionniers de la country. "En Prison Maintenant", musicalement, se range du côté de Johnny Cash. Puis, même si le thème est abordé plus légèrement, la cabane rappelle forcement l’univers de L’Homme en Noir tout comme le titre " Une guitare, un cowboy qui chante".

On pense aussi aux pionniers du style country qui s’éclataient à "yodeler". Didier sur "Je chante à cheval" n’a rien à envier à Jimmy Rodgers ou Hank Williams. Mais en version électrique, Didier et ses potes (ses "chums" je veux dire, tabernacle), ça dépote ! La contrebasse frétille et la distorsion s’invite pour nous livrer un mélange de country qui lorgne un peu vers le coté cajun, vers le rockabilly.
 

Didier Chappedelaine & Ses Maudits Français


Et pour boucler la boucle, un petit twist. Naturellement, c'et vers les Wampas que Didier se tourne. les Wampas, il y a quelques années, le combo phare de Didier voulait danser le "Twist à Chicoutimi", quartier emblématique de Québec. Décidément, le Québec et Didier "Wampas" Chapeddelaine, c'est une grande histoire d'amour.

Avec cet album éponyme, Didier Chapeddelaine, flanqué de ses Maudits Français, change de style musical mais sans pour autant perdre le fil conducteur de sa musique. Ceux qui aiment les Wampas aimeront Didier Chapeddelaine et ses Maudits Français. On y retrouve des valeurs communes comme les textes drôles et accrocheurs mais aussi quelques valeurs bien rock 'n' roll qui transparaissent dans toute l'œuvre de Didier. Et pour paraphraser le grand Charles : "Vive le Québec libre et vive Didier Chappedelaine et Ses Maudits Français " !

Sortie le 10 novembre 2017 chez Verycords

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements