Slim Paul aux Bars en Trans


Comment vous êtes-vous retrouvé aux Bars en Trans ?

En train. Depuis Marseille. Et j'ai même raté ma correspondance à Paris. Je crois, plus sérieusement, que me placer sur les Bars en Trans était un gros objectif pour ma prod (Blueline). Mon projet est tout neuf et ce spot est inévitable pour vous faire un nom.

La prog' des Bars en Trans est bien plus Rock que la sélection des Trans Musicales. Face au déferlement de l'Electro et du Rap, pensez-vous que le rock est dans une niche aujourd'hui, quasi limité aux caf' conc' ?

Jouer dans un bar n'est pas une honte, au contraire. C'est ce qui forge un musicien, avec la rue évidemment. Jouer devant 20000 personnes qui ont payé pour vous voir est assez facile. Jouer devant 100 personnes saoûles avec un matos de merde est déjà plus téméraire. Le Rap est de retour dans l'ère du temps, il faut s'y faire. C'est ce qui vend aujourd'hui et l'Électro est loin derrière. Mais si les Festivals et les Salles de concerts ne se contentent de programmer en fonction de ce qui vend ou pire, de qui fait le plus de "vues" (sachant que la plupart des artistes les achètent eux- mêmes), c'est sûr que la culture populaire ne s'en sortira pas. Le Rock, le Rap, l'Électro, le Metal, le Musette (ou pas).... on s'en moque un peu. Si le groupe défonce sur scène, que le public connaisse ou pas, il doit jouer sur les meilleurs spots. Ce qui me tue est de voir des vendeurs de disques sur des scènes où ils n'ont rien à y faire.

Et pourtant les Bars étaient blindés de monde, avec parfois l'impossibilité d'y entrer... Avez-vous pu parler avec le public qui ne vous connaissait pas, avec des pros (journalistes, tourneurs, programmateurs...) ? Que ressortez-vous de votre prestation générale promotionnelle ?

J'ai parlé au public, surtout sur scène ! C'est le début de mon aventure et je voulais d'abord rencontrer le public rennais. J'ai serré quelques mains, partagé quelques verres, mais le travail de suivi, c'est ma bookeuse et mon attaché de presse qui le font, et plutôt bien.

trans musicales, blues, slim paul
Crédit photo : Blast Radius Photo

Pensez-vous pouvoir accéder aux Trans l'an prochain grâce à votre passage aux Bars en Trans ?

Honnêtement, je ne pense pas. Je me dis que les Trans attendent d'entendre la rumeur de Rennes leur dire que tel ou tel groupe ont cartonné aux Bars, parce qu'il est impossible de voir tous les groupes ou d'avoir un retour sur chaque prestation. Et même si je n'ai pas à palir de la mienne, ma présence aux Trans l'année prochaine reste très aléatoire.

Avez-vous eu le temps d'aller vous livrer à quelques danses dans le public en regardant d'autres groupes des Bars en Trans ? Si oui, lequels et pourquoi eux ?

Nous avons joué assez tard et nous ne dormions pas sur Rennes. La grosse fête avec les rennais devra attendre un peu.

Quelle est votre actu en bref ? (clip, album, tournée...)

Mon premier LP Dead Already sortira fin mars 2018. Il a été financé en partie par mon public via Ulule. En attendant, toutes les vidéos, les précédents EP et les dates de concerts sont sur mon site ici.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements