Das Kinø aux Bars en Trans


Comment vous êtes-vous retrouvés aux Bars en Trans ?

Par l’intermédiaire de notre tourneur LMP, basé à Saint Nazaire. Nous travaillons main dans la main quant à la stratégie à élaborer pour le projet. Nous venions de jouer pour le MaMA festival et il nous semblait logique d’être sur les Bars en Trans pour « enfoncer le clou » quant à notre exposition auprès des professionnels.

La prog' des Bars en Trans est bien plus Rock que la sélection des Trans Musicales. Face au déferlement de l'Electro et du Rap, pensez-vous que le rock est dans une niche aujourd'hui, quasi limité aux caf' conc’ ?

Nous ne nous considérons pas du tout comme un groupe rock. Nous avons défini notre musique comme étant de l’électronique-pop-alternative. Les Trans Musicales ont pour vocation de jouer la carte de la « découverte » d’artistes étrangers. Si la mode est actuellement aux projets plutôt Électro au sens large du terme, c’est normal que ces artistes y soient programmés. Mais n’oublions pas que Nirvana a été aussi découvert par l’intermédiaire de ce festival. Le rock se réinvente constamment depuis toujours, il gardera toujours une place au chaud dans les programmations, bien au delà des modes.
 

electro pop, das kino, trans musicales

Et pourtant les Bars étaient blindés de monde, avec parfois l'impossibilité d'y entrer... Avez-vous pu parler avec le public qui ne vous connaissait pas, avec des pros (journalistes, tourneurs, programmateurs...) ? Que ressortez-vous de votre prestation générale promotionnelle ?

Effectivement, c’est difficile de jauger l’impact que notre concert a pu avoir auprès des médias compte tenu du monde qu’il y avait. Pour ça, nous faisons confiance à notre attaché de presse (Tanguy You Agency) ou à notre tourneur pour nous rapporter les feedback des pro. Nous, on se contente du retour public avec qui nous adorons échanger après le concert.

Pensez-vous pouvoir accéder aux Trans l'an prochain grâce à votre passage aux Bars en Trans ?

Tout dépendra de notre travail. Si nous réussissons à proposer quelque chose de suffisamment pertinent sur le deuxième album que nous sommes en train de produire actuellement, nous pouvons toujours espérer en faire partie. C’est vrai que ce serait magique pour nous de susciter l’intérêt des Trans Musicales un de ces jours.

Avez-vous eu le temps d'aller vous livrer à quelques danses dans le public en regardant d'autres groupes des Bars en Trans ? Si oui, lequels et pourquoi eux ?

Pas vraiment et c’est dommage. Les conditions techniques rock’n rolll et le timing hyper serré nous ont contraint de rester focus sur la gestion de notre propre concert au sens large du terme : la performance, le matériel à gérer, etc… L’idée est de rester fidèle aux plan d’action défini par les équipes techniques pour ne pas empiéter sur le confort des trois autres groupes qui jouaient avec nous.

Quelle est votre actu en bref ? 

Nous venons de sortir notre troisième clip, « Wicked Love ». Actuellement, nous préparons les enregistrements de notre second album qui devrait sortir fin 2018. Nous avons hâte car nos envies et notre inspiration évoluent chaque jour !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements