Catapult The Rhino – Vous êtes bien exigeants

À l’occasion de la sortie du clip accompagnant le titre « Stoner », nous avons écouté Vous êtes bien exigeants, le premier EP de Catapult The Rhino sorti le 16 décembre dernier. Un groupe prometteur et ultra rafraîchissant.

Le quatuor parisien a sorti en décembre Vous êtes bien exigeants, un EP au titre français, pourtant intégralement chanté en anglais. C’est peut-être là la seule incohérence de ce 4 titres, le reste n’étant qu’un sans faute. Aux influences stoner indéniables, le groupe incorpore de nombreuses embardées vers d’autres horizons musicaux. Les guitares saturées restent la base de toutes les compositions, mais la batterie et la basse – parfois subtilement funky – donnent au groupe une envergure supplémentaire. De multiples pistes additionnelles viennent enrichir le mix, avec des claviers et des percussions notamment.

« Mickey », qui ouvre l’EP par exemple, dans l’esprit légérement funky de ce que peut proposer Archi Deep And The Monkeyshakers. On semble loin du stoner donc, pourtant la cohérence avec les autres titres est entière. La voix parfaitement maîtrisée et toujours mesurée apporte une subtilité qui fait la force du groupe.

Le groupe a sorti le 15 février un clip très réussi pour accompagner le titre « Stoner ». Totalement en adéquation avec le stoner proposé par le titre, le clip totalement joussif et déjanté prend place lors d’une Cartonnade, « sorte de happening à mi-chemin entre un fight club et un rassemblement de Cosplay en carton ».

Catapult The Rhino, stoner, clip, album, 2018

Sans jamais tomber dans la caricature, qui pour certains semble inévitable dès que l’on parle de stoner, le groupe parvient à sortir des sentiers balisés par les – soi-disant – indépassables Kyuss et Fu Manchu. Ici, les références sont bien plus subtiles et diverses. Red Fang vient inévitablement à l’esprit (« Stoner » et son clip sans doute inspiré de celui de « Prehistoric Dog »). Mais Catapult The Rhino sait aussi s’aventurer vers des sonorités et des constructions plus expérimentales (« Drunk Love ») sans jamais laisser l’auditeur sur le côté.

Enregistré au Studio du Poisson Barbu, le mixage et le travail du son permet au groupe d’allier profondeur et finesse dans l’enregistrement. Le son est lourd mais toujours précis, rien d’évident pourtant sur un EP si dense. Financé par crowdfunding, l’EP sortira prochainement en CD et en vinyle. Un quatuor à suivre de toute urgence.

Sorti le 16 décembre 2017 chez Mister Guffin.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements