Biffy Clyro : l’interview Unplugged !


A l’occasion de la sortie de leur nouvel album MTV Unplugged et de leur prochain passage au Bataclan (25 septembre), Biffy Clyro étaient en promo chez leur label, Warner Music. Nous avons pu leur poser quelques questions sur leur concert acoustique, sur leurs futurs projets, sur leur récente nomination aux Kerrang Awards et même sur la nouvelle coupe de cheveux de Simon. Toujours très blagueurs et adorables, les rockeurs écossais n’arrêteront jamais de nous surprendre.

ENGLISH VERSION BELOW

Salut les gars ! Comment allez-vous aujourd’hui ?

Biffy Clyro : Ca va super. C’est une magnifique journée parisienne sous le soleil.

Vous étiez en Italie hier, en Allemagne l’autre jour… Comment se passe la promo pour l’instant ?

Simon : Super. C’est toujours étrange de promouvoir quelque chose qui n’est pas vraiment un nouveau disque. C’est bizarre de parler de chansons que nous avons depuis un moment. Mais c’est vraiment sympa d’être de retour et de voir des gens, on ne quitte jamais la route trop longtemps pour commencer à paniquer, donc c’est sympa de voir des fans. Nous ne ressentons pas du tout la fatigue de la promo ! C’est un plaisir, merci à toi pour ton temps aujourd’hui !

Votre album MTV Unplugged est sorti depuis une semaine environ. Vous avez eu de bons retours ?

James : Oui ! Nous avons ignoré tous les mauvais commentaires (rires). C’est drôle d’en parler parce que nous pouvons revivre nos souvenirs. Nous voulons en arriver à un point où on se sent tellement forts qu’on peut presque ignorer ce que les autres pensent. Je sais que cela semble vraiment égoïste d’une certaine façon, mais quand on sent qu’on a quelque chose de solide et dont on est si fier, personne ne peut vous empêcher de ressentir ça. Les réactions ont été très bonnes en fait.

Simon : Nous avons les meilleurs fans, mais nous ne pourrons jamais jouer les bonnes chansons. Tu sais, il y aura toujours des chansons manquantes que les gens voulaient entendre. C’est la partie la plus difficile, parce que nous avons enregistré 18 chansons ce soir là, et deux ou trois chansons ne sonnaient pas bien pour l’album. Alors quand les gens nous disent « Pourquoi n’avez-vous pas joué mon morceau préféré ? », nous comprenons mais nous devons suivre notre instinct !

Comment ça se fait que vous ayez enregistré un MTV Unplugged ? C’est MTV qui vous ont appelé et vous ont demandé de le faire ?

Simon : C’était exactement ça ! C’est le relancement des Unplugged au Royaume-Uni, ils ne l’ont pas fait depuis une quinzaine d’années. MTV sont donc venus nous voir et nous ont dit : « Nous allons le relancer, nous aimerions le faire avec vous ». Et notre réponse a été facile ! Nous sommes des enfants des années 90, donc Unplugged à cette époque était une affaire culturelle énorme, cela signifie beaucoup pour nous d’avoir été contactés.

Quelle a été votre première réaction en l’apprenant ?

Simon : «VOUS ETES SURS ? » (rires) Notre première réaction a été « Oh merde, nous devons rivaliser avec Nirvana, Pearl Jam, George Michael…. ». Tous les plus grands Unplugged ! Et nous avons fait une énorme erreur, nous sommes allés voir tous les Unplugged et nous nous sommes sentis un peu tristes parce que ça ne sera jamais pareil. D’une certaine façon, c’est bien parce que nous ne pouvons faire qu’un Unplugged qui reflète notre groupe et notre personnalité. Une fois que nous avons cessé de nous inquiéter d’essayer de faire quelque chose comme Nirvana ou Neil Young, nous avons pensé que nous allions simplement faire notre truc Biffy, nous étions beaucoup plus détendus. La peur a disparu assez rapidement !

Vous ne vous y attendiez donc pas ?

Biffy Clyro : Pas du tout !

Simon : C’était un peu sorti de nulle part. Le timing était parfait parce que nous venions de terminer notre dernier album et c’était une merveilleuse opportunité qui arrivait au bon moment. Nous sommes très fiers d’en faire partie. Comme je l’ai dit, beaucoup d’albums MTV Unplugged ont été vraiment importants pour nous quand on était ados. J’espère que cet album sera important pour d’autres !
 

Biffy Clyro, Paris, Interview, portrait, band, rock

Comme vous l’avez dit, c’était vraiment difficile de faire une bonne setlist. Comment avez-vous choisi les chansons ?

Simon : Nous avons répété environ 25 ou 30 morceaux. Pour être honnête, nous avons choisi ceux qui sonnaient le mieux, ceux dont nous n’avions pas besoin de galérer en les jouant. Certaines chansons que nous voulions jouer ne sonnaient pas bien, c’était un peu gênant. Nous avons fait confiance à notre instinct, comme nous le faisons toujours. On se regardait les uns les autres quand on jouait et on savait presque si c’était bon ou non. Faire confiance à notre instinct était important mais nous avons répété beaucoup de chansons pour voir ce qui fonctionnerait et ce sont celles que nous pensions être solides.

Vous étiez assez nerveux ce soir là, n’est-ce pas ?

Ben : Oh oui, extrêmement nerveux. Nous avons fait beaucoup de gros concerts rock et nous avons joué quelques sessions acoustiques, mais c’était notre premier vrai concert acoustique. C’était assez terrifiant parce qu’on ne peut pas se cacher derrière le son ou les lumières. Tu es très exposé et tu te sens nu, donc c’était assez effrayant ! Mais après les deux premières chansons, nous avons ressenti la bonne ambiance et nous nous sommes détendus. On a oublié les caméras et on s’est bien amusés.

L’artwork avec les arbres, les plantes, l’herbe etc… c’était l’idée de qui ?

Simon : Nous avons eu beaucoup de discussions sur la façon de décorer la salle. Ce qui est difficile avec un show acoustique, c’est qu’on n’utilise pas vraiment les lumières de la même façon. Un concert acoustique peut être très plat si vous n’avez pas une bonne ambiance. Si nous avons choisi les arbres, les plantes et l’herbe, c’est à cause de l’odeur. Nous voulions que les gens se sentent comme s’ils venaient dans le jardin de Biffy Clyro, comme un concert privé. Je pense que l’arrangement du lieu a vraiment permis aux gens de se détendre. Nous avons aussi demandé aux fans de ranger leurs téléphones dans leurs poches avant le concert. Ce fut une expérience unique. Aussi, avec les arbres etc, il y avait une chose vivante qui respirait sur scène avec nous. Je pense que cela vous met dans un état d’esprit légèrement différent, c’est étrange mais cela a eu un impact sur le spectacle. Je pense que ça rend super bien à la caméra ! Nous sommes fiers du résultat.

Oui, c’est magnifique. Quel a été le processus pour les arrangements acoustiques de « Mountains » ou « Bubbles » par exemple ?

Simon : Je suppose que « Bubbles » était probablement le seul morceau que nous avons joué presque de la même manière que nous le jouons avec le groupe complet. Pour les autres chansons, nous changeons normalement la tonalité, nous essayons de changer leur personnalité. Nous ne sommes pas fans des groupes qui jouent la même chanson, mais juste avec une guitare acoustique. « Mountains » sur le disque est une chanson où on doit avoir le poing levé, elle parle de courage. En acoustique nous voulions qu’elle sonne plus fragile, comme une berceuse. C’est donc comme trouver les différents aspects de chaque chanson et les laisser transparaître. Plutôt que le volume et les riffs de « Mountains » qui font le travail, ce sont les paroles. C’est un disque romantique, comme un câlin. Alors que normalement on frappe les gens au visage ! 

Vous vouliez faire un grand changement…..

Simon : Exactement ! Nous sommes connus pour jouer des concerts très énergiques, bruyants et intenses. Donc, pour ce disque, nous voulions juste faire le contraire. J’espère que nous avons réussi à capturer l’ambiance unique de notre groupe.
 

Biffy Clyro, Paris, Interview, portrait, band, rock

Quels sont vos albums MTV Unplugged préférés ?

Biffy Clyro : Ohhh bonne question.

Ben : Celui de Nirvana est énorme. Nous sommes fans de Nirvana depuis des siècles. A cette époque, nous n’écoutions que de la musique énervée avec des pédales de distorsion, alors entendre Nirvana faire ces versions de leurs chansons en acoustique, les entendre dépouillées de leurs belles mélodies, nous a vraiment coupé le souffle. Cet album représentait le monde pour nous jusqu’au point où nous avons appris de tout cela. Cet album a changé nos vies.

James : Je pense qu’il l’a fait avec beaucoup de gens. Ce groupe a changé la culture populaire d’une certaine façon ! Avant cela, c’était un groupe de punk rock et faire ce Unplugged a montré que même avec une seule chanson, on peut trouver tellement de significations différentes. C’est vraiment difficile de surpasser Nirvana !

Simon : Corona Unplugged. C’était le meilleur de tous les temps. (rires) 

Pensez-vous avoir fait mieux que Nirvana ?

Simon : NON ! C’est une question truquée ! (rires)

James : Quelqu’un m’a demandé dans une interview la semaine dernière : « Avez-vous l’impression d’avoir changé la culture populaire ? J’étais genre « Woah, je n’irai pas sur ce terrain ! ».

Simon : Oui, je pense que c’est une…. belle idée ! (rires) Mais rien ne s’approche de Nirvana pour nous. Mais j’espère que notre album aura un impact sur les adolescents ou toute personne qui s’y intéresse. C’est vraiment notre petit truc.

James : En tant que groupe, nous avons commencé à jouer devant 10 personnes. Nous avons presque pensé que nous pouvions changer quelqu’un. Je veux dire, si nous pouvions faire en sorte qu’une personne prenne une guitare acoustique et joue, alors le travail est fait pour nous !

Pour les dates britanniques et européennes, ce sera le même concert que celui à Londres, au Roundhouse ?

Simon : Non. En fait, nous allons apporter les arbres, mais nous allons jouer un tas de chansons différentes. Plus tard cette année, nous changerons de chanson tous les soirs. J’allais dire : « Nous accepterons les demandes ! » (rires)

Ben : Non ne dis pas ça !

Simon : Tu peux nous demander une chanson si tu veux !

James : « Mountains » s’il te plait !

Simon : Nous n’avons jamais joué une tournée acoustique, donc je pense qu’il sera plus facile de changer chaque soir. Il y aura certainement pleins de chansons qui ne sont pas sur le disque.

Alors je réclame «Questions and Answers».

Simon : Ouais, tu peux faire en sorte que ça arrive ! Il fonctionne en acoustique. Nous nous sommes entraînés pour l’enregistrement. Je ne sais pas pourquoi on ne l’a pas fait ?

Ben : C’était juste une question de temps, nous avons répété tant de chansons !

Y a-t-il des chansons que vous préférez jouer en acoustique ?

Ben : Pour moi, « Opposite » fonctionne mieux en acoustique. Ce n’est pas à des kilomètres de la version de l’album, mais il y a quelque chose de spécial, surtout ce soir-là, je pense que nous l’avons absolument réussie.

James : Il y a une chanson de Bob Dylan intitulée « Rainy Day Women » et il a emmené le groupe dans un pub avant qu’ils ne l’enregistrent, et quand ils sont revenus, ils ont tous échangé leurs instruments et joué la même chanson. Vous pouvez sentir l’énergie des gens qui jouent ensemble. Je pense qu’avec « Small Wishes », on s’est presque rapproché de ce sentiment ce soir là. Avec le piano, on a l’impression de jouer ensemble, c’est difficile à expliquer.

Simon : Je n’en préfère aucune. (rires) Je ne sais pas…. Je dirais probablement l’une des deux chansons choisies par les garçons.

Ben : « Drop it » a été merveilleuse ce soir là aussi.

Simon : Tous les morceaux sonnaient bien ! Pour moi, c’est tellement différent du jeu électrique que je trouve difficile de les comparer. Elles ont toutes été une belle surprise !
 

Biffy Clyro, paris, interview, portrait, band, rock

Pensez-vous que vous devez être plus créatifs quand il s’agit de chansons acoustiques ?

James et Ben : Oui, bien sûr.

Simon : Je ne suis pas sûr pour la créativité, mais c’est une expérience différente pour nous et pour les gens qui étaient là. Normalement, il y a le volume et les lumières, de sorte que le voyage des gens est plus évident. Plutôt que de faire du bruit, nous avons essayé de prendre les choses très calmement. Je pense que tout le monde s’est senti différent après ce concert.

James : Oui, c’est plus émotionnel, beaucoup plus exposé. Les paroles de « Mountains » sont vraiment puissantes et cela semblait assez fragile. On pouvait voir l’émotion du public, ce que cela signifiait pour eux.

Simon : Je pense que c’était l’aspect le plus fou du spectacle. Cela signifie tellement pour nous que les gens se soucient de nos chansons et de notre musique. C’est une chose merveilleuse, nous sommes ravis que les gens s’en soucient autant. Comme James l’a dit, c’était plus émotionnel, il y avait plus de communication, on ne tourne pas le dos, on chante directement aux fans. J’allais dire « ça change la vie », mais ça fait dramatique. C’était un sentiment que nous n’oublierons jamais grâce aux gens qui étaient là. Nos chansons ne sont rien sans que les gens les écoutent. C’est juste du putain de bruit sinon ! Nous sommes très reconnaissants.

Qu’auriez-vous fait si MTV n’était pas venu vous voir ?

James : Nous aurions frappé à leur porte ! (rires)

Simon : Nous travaillons actuellement sur deux albums. Nous sommes en train d’enregistrer un album de musique de film qui aura 15 chansons. Je suppose donc que nous serions en train de bosser là-dessus. Nous avons aussi 12 chansons pour le prochain album. Cette année, nous n’aurions fait que travailler sur de la nouvelle musique, donc c’est très agréable d’être parti et de faire des choses différentes. Parfois, lorsque vous avez 12 mois devant vous et que tout ce que vous faites, c’est un album, la pression peut être intense. Vu que j’écris la musique, si je me pointais sans nouveaux morceaux, nous n’irions pas de l’avant. Pour moi, cela a libéré la créativité cette année. Ca fait presque un an qu’Ellipsis est sorti, donc nous avons besoin de nouvelle musique, nous devons donner aux fans de nouvelles choses. C’est la partie la plus excitante en ce moment. C’est donc ce que nous aurions fait, et ce que nous faisons !

James : Nous sommes aussi sortis de notre zone de confort avec ce concert acoustique. C’était une approche différente de nos chansons. C’était plus minimaliste et plus doux.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le film dont vous faites partie ?

Simon : Oui, il s’agit d’une fille qui a perdu son père et qui vit à la maison. Elle essaie de trouver qui elle est. Ce qui est inhabituel, c’est que nous avons enregistré l’album en premier, donc nous allons terminer le disque avant qu’ils ne commencent à tourner le film. Je suppose que ça rend ça plus excitant pour nous. Nous devons finir l’enregistrement avant juillet parce qu’ils tournent le film en juillet. A part ça, rien n’a été décidé, c’est un peu tout en désordre. C’est vraiment inhabituel pour nous d’enregistrer un album qui va être représenté visuellement, nous ne l’avons jamais fait auparavant. Il y a quelques chansons acoustiques, des trucs purement électroniques, des chansons très heavy…. Ça va être un disque vraiment étrange pour les gens, mais d’une bonne façon je pense.

James : Tu pouvais arriver avec une perspective différente, en fait. Désolé, j’ai juste une conversation avec Simon ! (rires) Ça va être plus graphique, ça va débloquer différentes parties de ton cerveau, je suppose.

Simon : Oui, c’est vrai. Laura Marling l’a parfaitement dit. Elle a fait un nouveau disque intitulé Lamp avec l’un de nos amis et elle a dit que la meilleure chose dans tout ça, c’est qu’elle n’avait pas besoin d’être Laura Marling. C’est ce que je ressens quand j’écris pour ce film. Pour la première fois, je n’ai pas l’impression de me représenter moi-même, ce qui est étrange parce que toutes nos chansons sont personnelles et très importantes. C’est inhabituel d’écrire des chansons qui seront importantes mais pas de mon point de vue. C’est libérateur.

Que peut-on attendre de votre prochain album, en dehors de celui-ci ?

Simon : Des choses incroyables de la part de Biffy ! (rires) Il est difficile de décrire où il se trouve en ce moment. On écrit beaucoup de musique pour cet album. Après quelques mois de travail, les très bonnes chansons commenceront à pointer leur nez et nous commencerons à être plus familiers avec certaines. Pour l’instant, c’est difficile à dire, mais je pense que parce que nous venons de faire un album acoustique et que nous partons en tournée acoustique, le prochain album sera bruyant. Une fois de retour dans notre studio avec les amplis et tout le reste, c’est ce qui va nous faire vibrer. Je vais dire…. Le meilleur album de tous les temps ! (rires)

Super, on a hâte.

Biffy Clyro : Merci beaucoup !

 

Qu’est-ce que vous aimeriez accomplir en tant que groupe maintenant ? Vous êtes plutot un gros groupe, vous avez déjà joué en tête d’affiche au Download, Reading et Leeds, vous avez 2 albums numéro 1 au Royaume-Uni…..

Simon : Pour ce qui est d’accomplir des choses, nous avons fait plus que nous ne l’aurions jamais imaginé. Déjà, on s’appelle Biffy Clyro, c’est affreux. Nous ne nous sommes pas donné une chance de nous battre (rires). Pour moi, si nous inspirons quelqu’un à devenir créatif, à commencer à écrire de la musique, à ne pas avoir peur de faire équipe avec ses amis et de faire quelque chose de cool, c’est l’héritage de notre groupe. La raison pour laquelle nous faisons cela, c’est bien plus que pour la musique. Nous voulons que notre musique fasse partie de la vie des gens pendant longtemps. Je veux juste que les gens sachent qu’on peut tout faire. Ne laissez personne vous dire que vous devriez le faire, si quelque chose vous semble bien, vous devez suivre. C’est ce qu’on a fait.

James : Nous voulons être positifs pour les autres.

Simon : Nous ne sommes que 3 idiots qui font de la musique pour vivre, donc ça veut dire que n’importe qui peut faire n’importe quoi ! (rires) C’est aussi simple que ça !

Par exemple, aimeriez-vous faire plus de collaborations dans vos albums ?

Simon : C’est étrange parce que pour moi, Biffy Clyro, c’est nous. Si quelqu’un d’autre venait, ça ferait bizarre. Peut-être qu’on fera plus de projets comme celui du film. Je pense qu’il est important d’achever notre voyage en tant que groupe. Cela a toujours été plus qu’un groupe pour nous, il s’agit de notre relation, même nos familles sont impliquées. C’est plus que de la musique, donc ce sera juste nous trois qui ferons du bruit stupide pendant un moment !

Soyons plus sérieux. Simon, parlons coiffure : t’attendais-tu à de telles réactions sur ta nouvelle coupe de cheveux ?

Simon : Les gens étaient vraiment offensés ! Je sais que les gens ont des avis différents, mais il était temps de me couper les cheveux. C’est marrant comme on peut embêter les gens avec un petit truc.

James : Les gens peuvent aller très loin.

Simon : Ils s’y habitueront. Le plus bizarre, c’est que je n’ai pas joué avec mes cheveux courts depuis un moment.

James : Je vais pouvoir voir ton visage maintenant.

Simon : Oh ouais c’est mon inquiétude : les gens pourront me voir !

Tu n’as pas ce problème, Ben….

Ben : Non, heureusement, et j’en suis reconnaissant ! (rires)
 

Biffy Clyro, band, paris, interview, portrait, rock

Vous venez d’être nominés pour 2 Kerrang Awards. C’est important pour vous ?

James et Ben : Oui, bien sûr.

Simon : On ne fait pas de la musique pour cette raison, mais quiconque dit qu’il ne se sent pas bien quand il est nominé pour un prix ment. Donc oui, ça fait du bien, surtout avec Kerrang. C’était le premier magazine de musique que j’ai lu, je le faisais livrer chez moi dans l’Ayr et c’était avant Internet. C’était ma seule façon de découvrir de nouveaux groupes.

James : Je ne sais même pas qui sont les autres nominés.

Simon : Je m’en fiche. (rires)

Ben : Ouais, on s’en fiche ! (rires)

Je crois que vous êtes en lice pour le Meilleur Groupe Live Britannique avec Frank Carter & The Rattlesnakes…..

Biffy Clyro : OH NON !

Simon : C’est dur là ! Tu les as vus récemment à Paris ?

Je les ai vus à Lyon il y a 2 mois et la semaine dernière au Slam Dunk !

Simon : C’était incroyable, hein ? Frank est l’un des meilleurs leader au monde, donc tu sais quoi ? Si on perd contre lui, on s’en remettra.

Maintenant aimeriez-vous répondre à une question qui ne vous a jamais été posée auparavant ?

Biffy Clyro : Oui, s’il te plait ! Vas-y, vas-y.

En fait, c’est à vous de choisir la question !

Ben : «Voulez-vous tout cet argent ? »

James : Quelle question on ne nous a jamais posée ?

Simon : Je pense qu’on nous a posé la plupart des questions ! Tu nous as posé toutes nos questions préférées !

James : Désolé.

C’est un échec alors.

Simon : On compatit !

Une dernière chose à ajouter ?

Simon : Nous sommes impatients de revenir.

James : J’ai hâte de jouer au Bataclan.

Simon : Oui, c’est toujours étrange quand on n’est pas en tournée. Nous espérons donc voir certains d’entre vous, et toi aussi. On vous aime ! Toi et tous ceux qui lisent ou regardent ça.

Ben : Merci pour ton temps !

Merci à Valentin de Warner Music France.

 

Biffy Clyro, interview, la grosse radio, warner, paris, rock

ENGLISH VERSION

Hi guys ! Welcome back to Paris ! How are you today ?

Simon : Fantastic. We’re glad to be here, it’s a beautiful Parisian sunny day.

You’ve been in Italy yesterday, in Germany earlier. How’s doing the promo so far ?

Simon : Great. It’s always strange to promote something that isn’t like a brand new record. It’s weird talking about songs we’ve had for a while. But it’s really nice to be back and see people, we’re never off the road for too long to start to freak out so it’s nice to see some fans. We don’t feel promo fatigue at all ! It’s a pleasure, thanks for your time today as well !

Your MTV Unplugged album’s been out for about 1 week now. What have been the feedback you got so far ?

James : It’s been good ! We’ve ignored all the bad feedback (laughs). It’s funny talking about it because we can re-live our memories. We want to get to a point where the way you feel about it is so strong you can almost ignore what other people think. I know that sounds really selfish in a way, but when you feel so strongly about something you’re so proud of, no one can really take that away from you. Reaction’s been great.

Simon : We’ve got the best fans but we’re never gonna be able to play the right songs. You know, there’s always gonna be songs missing that people wanted to hear. That’s been the toughest part because we recorded 18 songs on the night and couple of songs just didn’t sound right for the record. So when people say «Why didn’t you play my favorite?», we understand but we have to follow our instinct !

How did this MTV Unplugged come to life ? Did MTV call you and ask you if you wanted to do that ?

Simon : It was exactly that ! It’s the re-launching Unplugged in the UK, they haven’t done it in about probably 15 years. So MTV came to us and said «We’re gonna re-launch it and we’d love to do it with you guys». And it was an easy answer ! We’re kids of the nineties, Unplugged in the nineties was such a huge cultural deal, it means a lot to us to be asked.

What was your first reaction when you got asked ?

Simon : «ARE YOU SURE ?» (laughs) Our first reaction was  «Oh shit we have to compete with Nirvana, Pearl Jam, George Michael…» All the greatest Unplugged ! And we made a huge mistake, we went to watch so many Unplugged performances and we felt a bit sad, because it’s never gonna be like these things are. In a way, that’s good because we can only do an Unplugged that reflects our band and our personality. Once we stopped being worried about trying to do something like Nirvana or Neil Young, we thought we’d just do our Biffy thing, we were a lot more relaxed. The fear disappeared quite quickly !

Did you expect MTV to come to you for this project ?

Biffy Clyro : Not at all !

Simon : It was a bit out of nowhere. The timing was perfect because we’ve just finished touring our last record and it was just a wonderful opportunity that came at the right time. It’s something we’re very proud to be a part of. As I said, a lot of MTV Unplugged albums were really important to us as teenagers. Hopefully this album will be important to other people !
 

Biffy Clyro, interview, la grosse radio, paris, rock, MTV

As you said, it was really hard to make a good setlist. How did you choose the songs ?

Simon : We practiced about 25 or 30 songs. To be honest, we chose the ones that felt best, the ones we didn’t need to struggle through them. Some songs we wanted to play just didn’t feel right, they just felt awkward. We basically trusted our instinct, as we always do. We were looking at each other when we were playing, and we almost knew if that was right or not. Trusting instinct was important, but we practiced loads of songs to see what would work and these are the ones we thought were strong.

So you felt a bit nervous during the night, didn’t you ?

Ben : Oh yeah, extremely nervous. We’ve done a lot of big rock shows and we’ve played some acoustic sessions, but this was our first acoustic gig ever. It was pretty terrifying because you don’t get to hide behind any volume or any light. You’re very exposed and you feel very naked so it was pretty scary ! But after maybe the first couple of songs, we’ve felt good vibes from the crowd and we relaxed. We forgot the cameras and just had a good time.

Who came with this artwork idea ? (the plants, the trees, the nature…)

Simon : We had a lot of conversations on how to decorate the venue. The tough thing with an acoustic show is you don’t really use lights the same way. An acoustic show can be very flat if you don’t get a nice atmosphere. The reason we went for trees, plants and grass was because of the smell. We wanted people to feel like they were coming to Biffy’s garden, like a private show. I think the arrangement of the venue really made people relax. We also asked people to get their phones in their pockets before the show. It was a unique experience. Also, with the trees etc, there’s an element of a living breathing thing on stage with us. I think it puts you in a slightly different head space, it’s strange but it impacted the show. I think it looked gorgeous on camera ! We’re proud of how it ended up looking.

Yeah that looks amazing. What was the process for the acoustic arrangements of «Mountains» or «Bubbles» just to name a few ?

Simon : I guess «Bubbles» was probably the only one we played almost in the same way as we play with the full band. For every other song we normally change the key, we try to change the personality of the song. We’re not fans of the bands that just play the same song but with an acoustic guitar. «Mountains» on the record is a «fist up in the air» song about strength, and in acoustic we wanted it to feel fragile, more like a lullaby. So it’s like finding the different character aspects of each song and letting that shine through. Rather than the volume and the riffs on «Mountains» doing the work, it’s the lyrics. This is a romantic record, like a cuddle whereas normally we punch people in the face ! 

You wanted to make a big shift…

Simon : Exactly ! We’re known for playing very energetic shows, loud and intense. So for this record we just wanted to do the exact opposite. Hopefully we captured the unique vibe of our band.

Can you tell us what’s your favorite MTV Unplugged album ?

Biffy Clyro : Ohhhh good question.

Ben : Nirvana is a huge one. We’re Nirvana fans since ages. At that point of time we were only listening to angry music with distorsion pedals, so to hear Nirvana do these versions of their songs acoustically, to hear them stripped back with their beautiful melodies, really blew our minds. That album meant the world to us to the point we actually learnt the entire thing. That just changed our all world.

James : I think it did that with a lot of people. This band changed the popular culture in a way ! Before that, they were such a punk rock band and doing this Unplugged showed that even with one song, you can find so many different meanings. It’s really hard to surpass Nirvana !

Simon : Corona Unplugged. That was the best ever. (laughs) 

Do you think you did better than Nirvana ?

Simon : NO WAY ! That’s a loaded question ! (laughs)

James : Someone asked me in an interview last week : «Do you feel you changed popular culture?» I was like «Woah, I’m not going on that field!».

Simon : Yeah I think it’s a… lovely idea ! (laughs) But nothing comes close to Nirvana for us. But hopefully our record can have an impact on teenagers or anyone who’s interested in. It’s definitely just our little thing.

James : As a band we first started to play in front of 10 people. We almost thought that we could change one person. I mean, if we could make one person pick up an acoustic guitar again, that would be job done for us.
 

Biffy Clyro, interview, rock, paris, warner, MTV

For the UK and European dates, is this gonna be the same shows as the Roundhouse ?

Simon : No. Well, we’re gonna bring some of the trees but we’ll play a bunch of different songs. Later this year, we’ll change songs every night. I was about to say «We’ll take requests!» (laughs)

Ben : Don’t !

Simon : Maybe you can have one request !

James : «Mountains» please !

Simon : We’ve never played an acoustic tour so I think it’s gonna be easier to change every night. There will definitely be a bunch of songs that aren’t on the record.

I request «Questions and Answers» then !

Simon : Yeah you can make that happens ! It works acoustically. That was one that we practiced for the record. I don’t know why we didn’t do it ?

Ben : It’s was just time, we practiced so many songs !

Is there any song you prefer to play acoustically ?

Ben : For me, «Opposite» works better acoustically. It’s not miles away from the record version but there’s something special about it, especially on that night, I think we absolutely nailed it. t surpassed my expectations.

James : There’s a Bob Dylan song called «Rainy Day Women» and he took the band in a pub before they recorded it and when they came back, they all swapped instruments and played the same song. You can feel the energy of the people playing it together. I think with «Small Wishes» we almost got close to that feeling on the night. With the piano, there’s a feeling of us playing together, it’s hard to explain.

Simon : I don’t prefer one. (laughs) I don’t know… I would probably say one of the 2 songs the boys chose.

Ben : «Drop it» was wonderful on the night.

Simon : They all felt great on the night ! To me it’s such a different thing than playing electric so I find it hard to compare them. They were all a lovely surprise !

Do you think you have to be more creative when it comes to acoustic songs ?

James and Ben : Yeah of course.

Simon : I’m not sure about creative but it’s definitely a different experience for us and for people there. Normally theres’ the volume and the lights, so the journey for people is more obvious. Rather than going loud we tried to take things really quiet. I think everyone felt different after that show.

James : Yes, it’s more emotional, much more exposed. The lyrics of «Mountains» are really powerful and it seemed quite fragile. To see the emotion of the audience, you can see what it means to them.

Simon : I think that was the craziest aspect of the show. It means so much to us that people care about our songs and our music. It’s a wonderful thing, we’re blessed people care that much. As James said it was more emotional, there was more communication, you don’t turn your back, you sing to people directly. I was gonna say «it’s life changing» but it sounds dramatic. It was a feeling we will never ever forget thanks to the people who were there. Our songs are nothing without people listening to them. It’s just fucking noise otherwise ! We are so grateful.

 

What would you have done if MTV didn’t come to you ?

James : We would have been knocking at their door ! (laughs)

Simon : We are working on two albums at the moment. We’re currently recording a movie soundtrack album which will be 15 songs. So I guess we would just be further along with that. We have 12 songs for the next album as well. This year would have just been us working on new music so it’s quite nice to actually be away and do different things. Sometimes when you have 12 months ahead and all you’re doing is making a record, the pressure can be intense. Because I write the music, if I wouldn’t come with some songs, we would not be moving forward. For me it’s liberated the creativity this year. It’s almost been 1 year since Ellipsis came out so we need new music, we need to give the fans new stuff. That’s the most exciting part at the moment. So that’s what we would have been doing, and what we are doing !

James : We also got out of our comfort zone with that acoustic gig. It was a different approach to those songs. It was more minimalist and soft.

Can you tell us more about the movie you’re part of ?

Simon : Yeah, it’s about a girl who lost his father and lives home. She tries to find who she is. The unusual part of this is we recorded the album first so we are gonna complete the album before they start shooting the movie. I guess it makes that more exciting for us. We need to finish recording it before July because they’re shooting the movie in July. Apart from that, it’s a bit all up in the air. It’s really unusual for us to record an album that’s gonna be represented visually, we’ve never done that before. There’s a couple of acoustic songs on it, purely electronic stuff, really heavy songs… It’s gonna be a really strange record for people but in a good way, I think.

James : You can arrive with a different perspective in a way. Sorry I’m just having a conversation with Simon ! (laughs) It’s gonna be more graphical, it’s gonna unlock different parts of your brain I suppose.

Simon : It does yeah. Laura Marling said it perfectly. She’s made a new record called Lamp with one of our friends and she said the greatest thing about doing that is she doesn’t have to be Laura Marling. That’s how I feel about writing for that movie. For the first time I don’t feel like I’m representing myself which is strange because all our songs are personal and really important. It’s unusual to be writing songs that will be important but not from my point of view. It’s liberating.

What can we expect from your next Biffy album, apart from this one ?

Simon : Just more Biffy amazingness ! (laughs) It’s hard to describe where it is at the moment. We’re just writing a lot of music for it. After a few months of doing that, the really good songs will start showing their heads and we’ll start being more friends with some songs. At the moment it’s hard to say but I do think because we’ve just made an acoustic album and we’re going on an acoustic tour, the next album will be a noisy record. Once we get back in our practice room with amplifiers and everything, that’s what’s gonna be thrilling to us. I am gonna say… The best album of all time ! (laughs)

Wow, really looking forward to it.

Biffy Clyro : Thanks !

What would you like to achieve as a band now ? You’re quite big, you’ve already headlined such huge festivals like Download, Reading and Leeds, you got 2 number 1 records in the UK…

Simon : In terms of achieving things we’ve done more than we ever thought we would. We’re called Biffy Clyro, that’s a terrible thing. We didn’t give ourselves a fighting chance (laughs). For me, if we inspire anyone to become creative, to start writing music, to just not be afraid to team up with their friends and do something cool, that’s the legacy of our band. The reason we’re doing this is so much more than just music. We want our music to be in people’s lives for a long time. I just want people to know that you can do anything. Don’t let anyone tell you that you should do this, if something feels right to you, you’ve gotta follow. That’s what we did.

James : We want to be positive for other people.

Simon : We’re just 3 idiots making music for a living, so it means anyone can do anything ! (laughs) It’s as simple as that !

For example, would you like to do more collaborations in your albums ?

Simon : Yeah, it’s strange because for me, Biffy Clyro is us. If anyone else would come that would feel strange. Maybe we’ll do more projects like the movie one. I think it’s important to complete our journey as a band. It’s always been more than a band to us, it’s about our relationship, even our families are involved. It’s more than just music, so it’s just gonna be us three making stupid noise for a while !
 

Biffy clyro, MTV, interview, unplugged, rock, paris

Let’s get more serious now. Simon, about your hair : did you expect all these comments ?

Simon : People were genuinely offended ! I know people have opinions but it was just time to cut my hair. It’s funny how you can annoy people with something.

James : People can go really far.

Simon : They’ll get used to it. Also the weirdest thing is I haven’t played a show with my short hair  for a while.

James : I’ll be able to see you now.

Simon : Oh yeah that’s the worry : people will be able to see me !

You don’t have this problem Ben…

Ben : No I don’t and I’m grateful for it ! (laughs)

You’ve just been nominated for 2 Kerrang Awards. Is it a big deal for you ?

James and Ben : Yeah sure.

Simon : You don’t do your music for that reason but anyone saying they don’t feel good when you get nominated for an award is lying. So yeah it feels great, especially with Kerrang. They were the first music magazine I’ve ever read, I used to get it delivered to my house in Ayr and that was before Internet. That was my only way on discovering new music.

James : I haven’t seen the other nominees.

Simon : I don’t care. (laughs)

Ben : WE DON’T CARE !

I think you’re up for Best British Live Act with Frank Carter & The Rattlesnakes…

Biffy Clyro : OH NO !

Simon : That’s a tough one ! Did you see them recently in Paris ?

I’ve seen them in Lyon 2 months ago and last week at Slam Dunk.

Simon : That was amazing, right ? Frank is one of the best frontmen in the world so you know what ? If we lose over Frank we could handle it.

Now would you like to answer a question you’ve never been asked before ?

Biffy Clyro : Yes please ! Go for it.

Well, you have to choose the question !

Ben : «Do you want all this money?»

James : What is a question we’ve never been asked ?

Simon : I think we’ve been asked most of the questions ! You nailed all our favorite questions !

James : Sorry.

My question was a fail…

Simon : We feel you !

Anything you want to add ?

Simon : We’re looking forward to coming back.

James : Looking forward to play at Le Bataclan.

Simon : Yes, it’s always strange when we’re not on tour. So we hope to see some of you guys, and you as well. We love you ! You of course, and everyone reading or watching this.

Ben : Thank you for your time !

 

Biffy clyro, mtv, unplugged, paris, interview

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements