The Gathering – Disclosure

The Gathering, ou comment surmonter le départ d'une chanteuse phénoménale doublée d'une frontwoman charismatique ? Malgré un album sympathique qui introduisait Silje Wergeland derrière le micro, ça avait quand même l'air de sentir le sapin pour les néerlandais. Vocalement, la norvégienne s'en sortait fort bien en studio, en revanche en live, je n'ai pas souvenir d'un seul témoignage jouant en sa faveur. Que la demoiselle ait un peu de mal à prendre ses marques sur scène peut se comprendre, qu'elle ait un mal fou à  reprendre les titres chantés à l'origine par Anneke est plus inquiétant. Autant dire que le Gathering nouvelle version n'avait pas intérêt à se louper. The West Pole était un album typique du groupe, qui se concentrait tranquillement sur ses racines pour retrouver une unité. Ceci étant fait, il reste à nous montrer ce que le groupe nouvelle mouture a véritablement dans le bide et s'il va être capable de sortir un album digne de ses illustres aînés.


gathering, disclosure, anneke, silje, meltdown


« Disclosure » est en effet plus aventureux et se dirige de nouveau avec assurance et bonheur vers les terres du trip-hop. Certes, c'est déjà dans cette direction que le groupe s'était orienté sur à la fin de la période Anneke (Souvenirs et Home). On peut donc dire qu’avec ce nouvel album, le groupe a achevé la transition et reprend son chemin pour de bon, comme le montre l'excellent single « Meltdown ». Silje est installée bien plus confortablement derrière le micro et sa voix, si elle n'atteint pas tout à fait la grâce absolue de celle d'Anneke , n'en reste pas moins impressionnante de pureté. La ballade « Paralized », qui laisse la chanteuse sans filet, est là pour démontrer son aisance. On le sentait déjà sur The West Pole, mais c'est parfaitement évident cette fois : le groupe ne s'est pas trompé et a trouvé une chanteuse très douée, dont la voix est suffisamment proche de celle d'Anneke pour ne choquer personne et suffisamment différente pour ne pas tomber dans le clonage pur et simple. Une bonne pioche donc, et l'équipe a l'air de fonctionner puisque musicalement c'est vraiment bien.

L'album regorge de bonnes idées empruntées au trip-hop, au post-rock et à l'ambiant. « Heroes for ghost » est une sacrée réussite de plus de 10 minutes, au début très atmosphérique et aérien avant que l'ambiance ne monte doucement sur fond de cuivres mystérieux... Le travail réalisé sur les arrangements est de toute beauté. On savait les frères Rutten particulièrement amateurs de recherche de nouvelles sonorités, et Disclosure en est la preuve la plus éclatante. Ce qui est un peu dommage, c'est que l’album manque d’énergie, surtout dans la deuxième partie de l'album, malgré de très belles ambiances et de bonnes idées (le diptyque « Gemini » et son excellent thème). Car si la montée en puissance de « I can see four miles » est très réussie, elle arrive un peu tard et après un léger abus d'ambiant et de thèmes agréables mais pas systématiquement mémorables. La base rock de The Gathering a été quelque peu mise de côté, ce qui peut également décontenancer les amateurs du groupe.



 

Pas encore à la hauteur de Souvenirs ou Home, ce 2e album sans Anneke n'en prouve pas moins que le groupe est toujours vivant et créatif, capable de pondre des œuvres de grande qualité. En se dirigeant vers un registre beaucoup plus ambiant, les bataves prennent des risques et se sortent avec les honneurs d'un projet beaucoup moins évident qu'il ne peut en avoir l'air. Le potentiel est donc là pour faire encore mieux : au vu de la progression, on peut espérer que l’album suivant trouvera l’équilibre parfait et viendra imposer définitivement ce nouveau line-up. Avant cela, il faudra toutefois nous prouver qu'après avoir retrouvé ses marques en studio, le combo est de nouveau capable de tenir une scène, au cours d'une tournée durant laquelle tous les regards seront évidemment braqués sur Silje, qui a intérêt à autant soigner son jeu de scène que son chant pour convaincre les fans du bien-fondé de sa présence. Espérons que les qualités de l'album annoncent des lendemains qui chantent pour la 2e partie de carrière de ce groupe qui n’a pas fini de nous surprendre.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements