Goran Bregovic au Sziget 2012

Dimanche 12 Août 2012, mon escapade hongroise va bientôt prendre fin et pour terminer en beauté cette semaine de folie, je m'apprête à assister au concert de Goran Bregovic et son orchestre de mariage et d'enterrement. Tout un programme. Star du rock en ex-Yougoslavie dans les années 70 avec son groupe Bjelo Dugme, il accède à la renommé internationale en signant les bandes originales des films d'Emir Kusturica, Le Temps des Gitans, Arizona Dream et Underground. Kusturica, également présent à l'affiche de ce 20ème Sziget Festival, et Bregovic ont tous deux permis à la musique Balkanique de rayonner.

Je suis d'abord étonné de la foule présente devant la scène dédié aux musiques du monde. A bien y réfléchir, la Hongrie est frontalière avec la Serbie. Le public accueil avec ferveur Bregovic et l'orcheste, déjà présent l'année précédente, où il a laissé un très bon souvenir de l'aveu de festivaliers rencontrés au hasard. Le concert commence par un morceau typique des Balkans : tambours, trompettes, trombones, guitare, rythmique festive. Il n'y a que la pluie pour venir ternir le tableau.
 

goran, bregovic, sziget


Le public s'en moque et est au diapason. Sur scène, Bregovic, costume blanc et chaussures bleues assorties à sa guitare, se tient assis à côté de Muharem Redzepi au tambour, qui assure aussi le chant une bonne partie du concert. Deux trompettistes, deux trombonistes, un saxophoniste, un clarinettiste et deux choristes bulgares composent l'orchestre. Bregovic dodeline de la tête au son de la musique de ses compères, guitare sur les genoux, tapant du pied, Muharem chantant pratiquement tous les premiers morceaux. La musique est terriblement enivrante et me transporte dans les meilleures scènes des films de Kusturica.

bregovic, sziget, goran


Le groupe nous transporte et nous ramène à de vieilles racines européennes, les deux choristes bulgares en tenues traditionnelles en parfaite adéquation avec la musique y sont pour beaucoup. Goran Bregovic se paye même le luxe de faire chanter le public sur son tube "In The Death Car", écrit pour Iggy Pop pour la bande originale d'Arizona Dream. La version est sublime : seulement le chant et la guitare de Bregovic. Plus tard c'est le morceau phare d'Underground, "Kalashnikov" qui enflamme le public. Je me rends compte à quel point cette musique est populaire dans cette partie de l'Europe. Un grand moment convivial ou le public communie avec les musiciens. La pluie a cessé en milieu de concert, la fête est ainsi complète.

goran, bregovic, sziget


Mon festival ce termine de la plus belle des façons. Je repart avec l'envie de découvrir encore plus la musique de Bregovic. Mais la nuit va être longue, l'avion décolle à sept heures le lendemain matin, je part rejoindre mes acolytes pour une dernière nuit de folie au Sziget Festival. 

Line Up :

Goran Bregovic : Chant, Guitare, derbouka

Muharem Redzepi : Chant, Tambour

Bokan Stankovic et Dalibor Lukic : Trompète

Milos Mihajlovic et Aleksandar Rajkovic : Trombone

Stojan Dimov : Saxophone et Clarinette

Ludmila Radkova-Trajkova et Daniela Radkova-Alexandrova : Choeurs Bulgares



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements