Clovill – Premier EP

Clovill envoie du pâté. Voila c’est dit. Clo quoi ? Clovill ! Ils sont quatre,  ils viennent de Normandie, ils répètent dans une grange tous les mardis et les jeudis,  et  ils ont sorti un ep sobrement intitulé Clovill avant un album qui pourrait être distribué en 2013 apparemment.

Leur musique peut se classer dans le genre casse gueule du rap/métal, pas étonnant de voir qu’ils sont  influencés par Rage Against the Machine, mais aussi par un groupe bien de chez nous nommé No one is innocent.  Clovill ne se gauffre pas et parvient à être original malgré cette référence écrasante du groupe de Zack de la Rocha. Démonstration avec ce maxi.

Dès le début on sent que les mecs ne sont pas venus beurrer les sandwiches. Clovill déroule sa formule, fusion réussie entre métal et rap, agrémentée  de touches reggae le tout dans un esprit punk.

Les textes sont  en effet contestataires, bien que le  propos ne soit pas d’une folle originalité (dénonciations classiques), mais ils sont sincères et cela fait du bien. En plus ils ont du style (allitérations etc...) et surtout ils comportent quelques punchlines  bien senties à beugler tout seul, en présence d'amis, ou pendant le repas familial du dimanche midi à côté de votre oncle banquier.

Musicalement on a affaire à d’excellents musiciens et le chanteur est au diapason. Le  guitariste, le  bassiste et le  batteur assurent. La guitare influencée par Tom Morrello  respecte le cahier des charges du genre : (gros riffs, harmoniques,  solos et accords dissonants sont distillés tout au long de l’album) tout en restant inventive. Les lignes de basse sont excellentes (mention spéciale pour « le son de la guerre » et  « cours ») et apportent une réelle valeur ajoutée (je suis prêt à parier que le bassiste  a des disques de primus sur sa table de chevet).

Bref,  cet ep vaut le coup d’être écouté, ça défouraille dans tous les sens et ça part dans beaucoup de directions intéressantes musicalement. On sent que le groupe n’a pas de limites de ce côté.

Je trouve que la deuxième moitié («le son de la guerre», «cours» , «souriez vous êtes fichés») est encore meilleure que la première, bien que le morceau « un mc de plus» soit peut être le titre le plus à même de connaître un succès sur les ondes. Ca augure du bon pour l’album à venir et prend sans doute une dimension supplémentaire en concert.


NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements