Calaveras – Hot Pants (+ Release Party)

2017 avait vu leur résurrection sur scène, 2018 marque leur retour dans les bacs. Calaveras est un groupe de garageux de Paname en exercice depuis 2005, mais en mode pause prolongée ces dernières années… Un break salutaire, car il n’y a rien à jeter dans cet E.P. Hot Pants est charpenté façon Iggy, sec comme un coup de trique donc. Mais il s’autorise un peu de gras bien groovy, des digressions mélodiques bienvenues, voire du format dance avec "Sexy zombies". Une attitude que semble réprouver la bombasse modèle Tura Satana, qui fait exploser ses ratiches à leur avatar mi-Satanik, mi-Ghost Rider. Nous, on adore le culot de Calaveras !

 


Lorsqu’on googlise "Hot Pants", faut pas se laisser distraire par les photos de dessous qui font vite monter la température au-dessus des normes en vigueur ou par le groupe homonyme, premier galop d’essai d’un certain Manu Chao… Pour ce qui est du titre qui offre son blaze à l’E.P, il ne faut pas non plus se laisser blouser par la guitare et la rythmique. Ça ressemble à du Red Hot, mais ça bascule bien vite en mode shakin’ boogie dynamité aux quatre coins de la capitale ! "Let’s end it" calme le jeu mais continue avec bonheur dans le mélange de genre. Un clavier scintillant de mille feux, une basse bondissante et un John qui fait grimper dans les tours sa voix chaude et délicatement éraillée. Le tout sonnant très sixties, presque pop le temps d’un break avant de finir en mode cavalcade effrénée… Changement de braquet à nouveau avec "Go now", un brûlot punk d’inspiration Detroit City traversé par des "Baby got go now" qui suintent toute l’urgence d’un rock n’roll graisseux à souhait. Une belle envolée de gratte en prime…

Los Cavaleras - Release party "Hot Pants"

Surprise encore avec l’intro primesautière toute British de "Full Moon", véritable contraste avec le phrasé so dirty de John… LA love song de l’E.P., interprétée façon crooner déviant à la Matt Firehair. Sur scène, elle devrait coller le frisson à plus d’une… Et le fameux "Sexy zombies", qui mixe habilement Krautrock et une rythmique presque disco, fera danser les autres. La version qu’on a pu écouter, dure cinq bonnes minutes. Quelque chose nous dit que le 28 septembre au Truskel pour la release party, ça ferait un putain de bon final. Vous y serez avec nous pour vérifier ?

Suivez l’actu de Los Calaveras sur Facebook 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements