Korn au Sziget 2012

Par notre collaborateur Mr Jack

Korn fait partie des groupes de Metal qui ont eu une influence majeure sur la scène Metal de ces 15 dernières années. A l'époque de Korn et Life is Peachy, le groupe proposait une musique innovante qui donna naissance à un nouveau souffle musical. Pourtant, de nombreux trentenaires comme moi se sont arrêtés aux trois premiers albums du combo de Bakersfield et ont progressivement délaissé ce groupe. C'est donc avec une certaine nostalgie qu'un public très nombreux s'amasse sur le devant de la Pop Rock Main Stage du Sziget.


korn, sziget, johnatan davis


Dès le début du set des 4 américains, je suis très vite surpris par le fait qu'à part Jonathan Davis et Munky je ne reconnais plus les musiciens. Mais peu importe car l'aura de Jonathan Davis fait toujours son petit effet. Le visuel sur scène est vraiment bon et apporte beaucoup au show, notamment via les écrans agencés sur les côtés ; se dégage de la mainstage une atmosphère particulièrement envoûtante. Seul le 2e guitariste est un peu en retrait mais il semble que celui-ci soit un membre additionnel n'intervenant que ponctuellement.

Côté performance musicale, il n'y a rien à redire. Tout est très pro : Ray Luzier, le batteur du groupe, est vraiment impressionnant et martèle ses fûts avec une réelle énergie tout en y apportant un groove ravageur. On regrettera cependant le solo de batterie vers la fin du concert qui s'intègre difficilement dans le set d'un groupe qui n'est pas reconnu pour jouer de la musique particulièrement technique. La prestation de Jonathan Davis est quant à elle tout simplement parfaite.


korn, sziget, path totality


Le son est dans l'ensemble très bon même si on regrette parfois la présence un peu trop envahissante des basses fréquences. Le public, quand à lui très enthousiaste, connait visiblement bien le groupe puisque que celui-ci chante régulièrement les refrains des morceaux phares du groupe.

Korn finit son set par le classique « Blind » ce qui rend le public complètement hystérique !

Jonathan Davis puis Munky, les deux « patrons » du groupe, remercient ensuite le public chacun leur tour avant de partir. Un jet géant de confettis met un terme à cette soirée placée tant sous le signe de la fraîcheur (malgré l'expérience très importante du groupe) que de la nostalgie.
 

korn, sziget, path totality



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Obey au Sziget 2012

Obey au Sziget 2012

Hammerfall au Sziget 2012

Hammerfall au Sziget 2012

Superbutt au Sziget 2012

Superbutt au Sziget 2012

Shaka Ponk au Sziget 2012

Shaka Ponk au Sziget 2012

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements