Johnny Mafia – Princes de l’Amour

Le téléphone du chroniqueur sonne. "Regarde, tu as reçu le prochain album des Johnny Mafia". Le chroniqueur, mal réveillé, regarde, et en effet, il l'a. Princes de l'Amour. Drôle de nom... Mais bon, le chroniqueur en a vu d'autres. Il glisse la galette dans son mange-disques.

Il paraît que c'est Jim Diamond qui a produit l'album. Pas mal. Le chroniqueur ouvre une bière, c'est mieux pour l'écoute. Et puis il monte le son. C'est ce que lui ont conseillé les Johnny Mafia: "ça vient de Sens, la capitale du monde, alors ça doit être à donf". Très bien.

Premier titre, "Big Brawl". Le chroniqueur est rassuré, les Johnny Mafia ont bien conservé leur son rock garage. La bière est finie, le chroniqueur descend vite en chercher d'autres à Super U. Il met son Walkman et y insÄ—re une cassette des White Stripes. Jim Diamond aussi aux manettes, il ne faut pas perdre le fil.

Le chroniqueur ne perd pas une seconde. "ACO", mur de guitares sur le refrain, chœurs légers ensuite, son vintage à souhait, parfait. Les voisins commencent à taper du balai en rythme, c'est que ça doit plaire. Le chroniqueur monte encore le son. Et il s'ouvre vite une bière, juste avant que le fulgurant "Crystal Clear" ne vienne envahir l'immeuble. Il n'a pas trop envie d'en parler, il préfère mettre une vidéo pleine de cheveux.

Le chroniqueur aime beaucoup cet album. De plus en plus intense, de plus en plus Punk au fil des titres. Il s'imagine déjà dans la fosse à hurler "Ride", au milieu d'un pogo déjanté. Alors il prend une bière, heureusement qu'il en a ramené quelques unes. 11 titres, il faut tenir. Surtout que les Johnny Mafia n'ont pas fait un album pour rire. Pas de titre en remplissage, que des promenades endiablées avec les grands en arrière plan, Pixies, Iggy Pop, et même un peu de Nirvana par moments.

Le chroniqueur est décidé, il va écrire un bon truc. Il pensera à tout, au concert de la Maroquinerie le 30 novembre 2018, et à tous les autres qui vont suivre aussi. Mais il va d'abord prendre une bière, pour trouver l'inspiration. Puis il écrira. Demain. Parce que Johnny Mafia, Princes de l'Amour, c'est un très bon album. A la tienne.

Punk, Garage, Rock, Nouvel Album, Sens, 2018

Punk, Garage, Rock, Nouvel Album, Sens, 2018

Johnny Mafia, Princes de L'Amour
Sortie le 9/11/2018, chez Dirty Water Records
Toutes les infos sur la page Facebook du groupe, ici.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements