Le Big Very Best Of Rock 2018 de La Grosse Radio

Comme à chaque fin d'année la rédaction du webzine Rock de La Grosse Radio vous délivre ses Tops 5 détaillés par 14 de nos rédacteurs. Vous découvrirez bien souvent notre travail de défricheurs, allant à la recherche de la perle de l'émergence ou de l'underground sans pour autant dénigrer les stars du Rock. Des Tops à contre-courant de ceux que vous pourrez lire un peu partout en ce moment, en somme. En espérant que certains des artistes que nous citons ici se retrouvent un jour dans les Tops des médias mainstream. Rêvons un peu, c'est bientôt Noël !

Voici les 12 artistes ou groupes à avoir été classés numéro 1 cette année :

Alice In Chains (2 fois premier)
Shame (2 fois premier)
Moonlight Benjamin
The Inspector Cluzo
No One Is Innocent
Romain Humeau
Parquet Courts
Gleb Kolyadin
The Courettes
Th Da Freak
The Xcerts
Pyrit

 

TOP 2018, albums, Alice In Chains, Shame, Moonlight Benjamin, The Inspector Cluzo, No One Is Innocent, Romain Humeau, Parquet Courts, Gleb Kolyadin, The Courettes, Th Da Freak, The Xcerts, Pyrit

MALLIS
Président de La Grosse Radio, programmateur Rock

1. Moonlight Benjamin - Siltane

L'audace du projet, les frissons que procurent l'émotion et la force de cette voix africaine tirant ces rythmiques vaudous et caribéennes, le tout dans une fusion inédite de rock 70's.

2. Merzhin - Nomades

20 ans de carrière et Nomades très réussi et peut-être plus dur. Des textes toujours aussi affûtés, le mélange des instruments bretons à ceux plus conventionnels du rock fonctionne toujours. Merzhin est un des frangins qui compte dans la famille du rock français. Mention spéciale pour le featuring avec Kemar de No One Is Innocent.

3. The Inspector Cluzo - We People Of The Soil

Il va loin ce disque ! Analogique et "préculte" pour un troisième album du duo gascon qui dépasse tout, même l'étonnement de ses deux papas qui n'en reviennent pas non plus !

4. Some Smoking Guys - Regular Faces

Démonstration qu'un groupe de rock français peut sonner anglo-saxon de manière crédible. Plutôt noir et sombre, cet album de 9 titres nous promène dans diverses ambiances et souffle le chaud et le froid.

5. The Black Leaders - Fix Of Love

Pour la voix et le vibrato de Winy, les mélodies et la prod impeccable. Un disque qui file et qui avance, inexorablement. Mention spéciale pour le clip de Mister President.

EP qui m'ont accroché :
Caesaria - We are Caeseria
Bigger - Tightrope
October Rain
Grandepolis - Change the Pathway


YANN LANDRY
Rédacteur en chef Rock

1. Romain Humeau - Mousquetaire #2

L'excellence du leader d'Eiffel, sa poésie, son sens aigü de la mélodie, ses lignes de chant exceptionnelles, tout est là. Romain Humeau reviendra avec un album d'Eiffel au printemps prochain, on attend ça ! 

2. Dirty Deep - Tillandsia  

Du heavy blues magistral pour le trio de l'Est, mené en studio par le magique Jim Jones. Les orchestrations de l'année.

3. Johnny Mafia - Princes De l'Amour

La relève du Rock garage punk, les Johnny Mafia séduisent le grand public en restant eux-mêmes, fous furieux mais aussi tendres, de vrais princes de l'amour.

4. No One Is Innocent - Frankenstein

Les boss, tout simplement.

5. Bancal Chéri - Bancal Chéri

Poétique et multiple, bancal parce qu'ils le veulent bien, mais pas tant que ça. C'est surtout un exercice d'équilibristes pour laisser sa place à chacun des chanteurs. Au final, c'est touchant, que l'on aime Dimoné, Nicolas Jules ou Imbert Imbert.

J'aurais bien mis Pogo Car Crash ControlIdles et Madame Robert dans le top, mais y avait plus de place...

Quelques EP de oufs en vrac : MNNQNS, Princess ThailandGavagaii, Structures, IMPARFAIT, Shoefiti...

Top concerts :
Idles au TINALS
Royal Republic au Download
Alice In Chains aux Eurockéennes
John Carpenter
à la Salle Pleyel
BCUC
aux Eurockéennes 


DAVY SANNA
Secrétaire de rédaction

1. Shame - Songs of Praise

Rien à jeter dans cet album, modèle de combinaison d’énergie, d’explosivité, de spontanéité, mais également de mélodies obsédantes, de guitares acides, de cymbales fendues, de maîtrise des nuances et des roller coaster rythmiques, d’insolence londonienne, de qualité d’interprétation, de je m’en fous je casserai tout, de whiskey sec, de coups de tête balayette, liste non exhaustive. Le premier album idéal, à montrer dans toutes les écoles de football.

2. Insecure Men - Insecure Men

Saul Adamaczewski, temporairement clean, compose avec son copain de classe Ben Romans-Hopcraft l’album parfait pour accompagner la gueule de bois d’une soirée qui aurait duré quatre ans, et l’enregistre dans le garage de Sean Lennon. Ceci accompli, il réunit le groupe le plus improbable du monde et part en une tournée triomphale, à l’occasion de laquelle il battra le record détenu par Pete Doherty du nombre de « mais du coup il est annulé leur concert ou pas ? » par soir.

3. Parquet Courts - Wide Awake!

Même s’il n’existe pas de mauvais album de Parquet Courts, on pouvait tout de même reprocher au groupe de retomber un peu trop souvent dans les mêmes astuces, année après année. Ben maintenant on peut plus : Wide Awake! est un gros rafraichissement de leur son qui prend en chaleur en même temps qu’une certaine profondeur mélancolique, tout en nous faisant remuer nos boules sur les sons du carnaval.

4. IdlesJoy as an Act of Resistance

Joy as an Act of Resistance est d’autant plus enthousiasmant que la petite hype qui a porté Idles est d’une parfaite absurdité. C’est brutal, crade, ça beugle, ça pue comme dans un pub irlandais après la tournée du patron. Joe Talbot aurait pu devenir, au vu de son existence personnelle chaotique, la rockstar névrosée archétypale, il a choisi de devenir un soldat de l’amour inconditionnel, brayant des messages ultra-positifs éclaboussant nos visages réjouis avec une une candeur remuante.

5. Grand Blanc - Image Au Mur

Ici aussi le son a bien évolué, moins sombre et glaçant. On retient la proposition d’un véritable univers textuel, d’une qualité-à-laquelle-on-n’est-plus-habitués-ça-fait-bizarre, et surtout, une performance vocale qui nous fait tomber à genoux en implorant le ciel de son pardon pour nos péchés. Tout y est : textes, donc, recherche mélodique, harmonique, rythmique, polyphonique, tout en gardant la simplicité nécessaire à l’impression des refrains dans nos cerveaux retournés.

Mais ça aura quand même été chaud cette année : derrière il y avait les excellents Freedom’s Goblin de Ty Segall, Catching Bad Templer de Puts Marie, les Viagra Boys, Goat Girl, Th Da Freak… On en pleure.

EP of the year : MNNQNS - Advertisement

Le coup promo of the year : Th Da Freak tease son prochain album avec un double album, TH-Sides, nouveau roi du marketing.


DENIS MADELAINE
aka Le Mad

1. The Inspector Cluzo  - We people of the soil

Sixième opus du duo gascon, le point d’orgue de leurs dix ans de carrière. Un skeud alliant authenticité et orchestration somptueuse, une voix - qu'il faut bien qualifier d'exceptionnelle - et des riffs de guitare habités. Funk fusion, blues torride ou rock éclectique… garanti 100% sans adjonction d'électro-pouet-pouet !  

2. Romain Humeau - Mousquetaire 2

Le retour de la revanche ! Le chanteur d’Eiffel poursuit avec succès des hybridations entre français et anglais, assumant la finesse d'écriture de l'un et l'impact mélodique de l'autre. Toujours à l'aise avec des compos rock parsemées de subtiles touches électroniques et de beat bien sentis, il persiste à prouver son appétence pour les pop song, réussissant haut la main là où bien d'autres créateurs échouent, la suite surpasse l'original. 

3. Altin Gün - On

Découvert grâce aux Nuits de l’Alligator, ce groupe qui rend hommage psyché turc des seventies, mixant musiques traditionnelles au son rock de l’époque, est l’oeuvre du bassiste hollandais Jasper Verhulst. Il a embarque dans son délire ses musicos et recruté les turcs Erdinc Yildiz Ecevit, joueur de saz (luth oriental) et la chanteuse Merve Dasdemir. La bande son rêvée pour un road trip oriental et groovy !

4. Red Money - Shake burn and love

Après Foreplay 2 l’album de la maturité, Shake, Burn and Love est celui de la consécration pour le duo tourangeau. Burn : la voix de Laure Laferrerie, rauque et sensuelle, explosive et suave. Love : un héritage seventies leinement assumé ; à coup de blues psyché, de riffs sauvages ou plus sagement pop. Enfin un titre d'album qui tient ses promesses !  

5. Madame Robert - Comme de Niro

Quand les gaziers de Lofofora et de Parabellum reforment un gang, qui donne dans le rythm’n blues généreux façon Nino Ferrer, ils prouvent - comme leur modèle - que “Oui, Monsieur, on peut chanter comme les Noirs et in French d’abord” !


YANNICK KROCKUS

1. No One Is Innocent - Frankenstein

Du massif, cet opus de Kermar et sa bande nous montre que les vieilles recettes fonctionnent toujours. De la guitare, du feu, les No One nous livrent avec Frankenstein un de leurs albums les plus aboutis.

1. Lofofora - Simple Appareil

Un peu de douceur dans ce monde de brutes. L'accoustique, ça leur va bien, aux Lofo pas si furieux que ça, même si on sent toujours le dragon prêt à bondir.

1. Johnny Mafia - Princes de l'Amour

Les Johnny Mafia sont en train de réinventer le Rock'n'Roll. Leur second album, une petite pépite, à écouter bien fort.

1. Idles - Joy As An Act Of Resistance

Brutal, Punk, Costaud. Deuxième album du groupe, sans doute un des plus beaux objets de l'année.

1. Pogo Car Crash Control - Déprime Hostile

L'un des albums les plus sonores de l'année. Entre punk, metal, hardcore, et plein d'autres choses, P3C a trouvé cette année un public, des grosses scènes, et toujours avec une énergie incroyable.

Le top 5 des plus gros concerts:

Les Wampas à la Maroquinerie
4 groupes à l'affiche, Didier Wampas dans les 4, une soirée de folie, sans limite aucune.

Opium Du Peuple, festival Sur Les Pointes
Du Punk déjanté, des chansons qu'on connait tous, un spectacle à vivre.

No One Is Innocent au Bus Palladium
La release party de Frankenstein a donné lieu à un concert unique, avec sur la moitié du set tous les copains qui viennent partager des reprises des standards du rock. Soirée magique.

Idles au Trabendo
Qui n'était pas au Trabendo pour voir Idles ce soir-là le regrettera toute sa vie...

Johnny Mafia à la Maroquinerie
Quand 4 mecs de Sens retournent tout dans une Maroquinerie pleine à craquer...


ERIC JORDA

1. The Courettes - We Are The Courettes

Flavia et Martin sont mari et femme, mais bien que cela ne nous regarde pas, on sent cette complicité à la fois à la scène et sur disque. On notera aussi les arrangements soignés tout au long de l’album. Un souci de détail qui rend cet album très bon et en fait un must dans le style du garage rock. Résultat des courses, The Courettes nous livrent un magnifique instant de rock 'n' roll garage fuzz avec We Are The Courettes, un album purement jouissif !

2. The Limiñanas - Shadow People

Inutile de vous dire que ce Shadow People s'écoute d'une traite et qu'une fois l'album terminé, il se crée comme une envie addictive de le remettre sur la platine. Pas de doute, ce cinquième opus du duo catalan The Limiñanas devrait combler ceux qui étaient déjà conquis mais il ralliera aussi à la cause bien de nouveaux auditeurs. La patte Anton Newcombe se fait sentir et ce disque semble encore plus abouti que les précédents.

3. Jon Spencer - Spencer Sings The Hits

Jon Spencer se pose toujours en prêcheur de la paroisse du bon rock ‘n’ roll et saura avec cet effort solo séduire ses fans en prenant les meilleures influences de chacune de ses précédentes formations pour nous resservir tout cela en un cocktail explosif. Ce Spencer Sings The Hits reste donc dans la tradition des grands brûlots de Spencer.

4. The Struts - Young And Dangerous

Pas chroniqué par manque de temps mais la formation de Luke Spiller livre un deuxième album inspiré à la croisée des Rolling Stones et de Queen pour nous prouver que le rock ‘n roll est loin d’être mort.

5. Mothra Slapping Orchestra - Catch Your Monster

Les Mothra Slapping Orchestra sont de retour ! Le trio d'exilés réunionnais remet le couvert trois ans après la sortie de Toi... Tu Creuses... Adeptes du vinyle et du son vintage, la sortie physique du petit nouveau Catch Your Monster se fera sur le label réunionnais Maudit Tangue. Comme quoi, même à 11 000 kilomètres de leurs bases, les Mothra Slapping Orchestra arrivent à prêcher la bonne parole.

JOKER : Greta Van Fleet - Anthem Of The Peaceful Army

Parce que le rock ‘n’ roll divise, parce que rock ‘n’ roll intéresse et passionne... Même si tout le monde n’est pas d’accord même au sein de la famille La Grosse Radio, les Greta Van Fleet ont quelque chose... qu’on aime ou qu’on n’aime pas !


FLORENTINE PAUTET

1. The Xcerts - Hold On To Your Heart 

Le rock écossais dans toute sa splendeur, des titres plus accrocheurs les uns que les autres, on valide.

2. As It Is - The Wounded World 

Petit groupe de pop punk deviendra grand, et ce tournant rock / post-hardcore est la meilleure chose qui pouvait leur arriver.

3. Deaf Havana - Rituals

De la britpop excellente, avec des influences folk, très bon album en conséquence.

4. George Ezra - Stayin’ at Tamara’s

Le petit prodige britannique a enfin sorti son deuxième album, et même si ça ne renouvelle pas le genre, sa voix fait tout.

5. Greta Van Fleet - Anthem Of The Peaceful Army

Le vrai premier album des minis Led Zeppelin, ça s’écoute sans modération.


GREGOR SAMSA

1. Pyrit - Control

Une œuvre musicale dans toute sa splendeur, accouchée par un multi-instrumentiste de génie. Pyrit parvient avec des sons électroniques froids et troublants à créer un univers entier et nous faire entrer dedans. Une fois sa galaxie intégrée, on n'en sort plus jamais.

2. Clutch - The Book of Bad Decisions

Un album de rock à l'ancienne qui sonne comme une galette que l'on aurait mille fois entendu, jadis,  sur une platine vinyle, dans un film en noir et blanc, ou en fond sonore d'une boum… Bien récent pourtant, l'album a un grain intemporel, un son classique indémodable.  

3. The Inspector Cluzo - We are the people of the soil

Du son pur, brut, bluesy, rocailleux, des sifflements bien sentis, pour un album bourré de sincérité, et qui sent le grain du bon boulot. 

4. Kovacs - Cheap Smell

Ce deuxième album de la chanteuse néerlandaise, accompagnée d'un groupe entièrement nouveau, conserve tout son style rétro et sa voix à tomber, avec des morceaux qui restent en tête et qui se réécoutent avec un plaisir toujours intact.

5. Pogo Car Crash Control - Déprime Hostile

Son qui gratte, musique lourde, paroles en français, influences multiples… le tout fournit un album frais, qui porte une patte bien sympathique. À suivre pour voir ce que réserve l'avenir musical des P3C.

Hors catégorie :
Astereotypie - L'énergie positive des dieux

Mention spéciale pour cet album incongru, plus un manifeste poétique, qui rappelle que la base de la musique, c'est l'expression des sentiments et sensations.


GABRIEL GERARDIN

1. Th Da Freak - Tous ses albums (mais s'il faut en choisir un cette année, T-Sides)

Parce que ce gars n'est pas que "le Ty Segall français parce qu'il sort 3 albums par an", c'est un gars qui sort un double-album pour teaser son prochain album. Et ça personne n'a osé. 

2. Shame - Songs of Praise

Cet album remonte à loin, mais il est tellement bon qu'il est impossible de faire autrement que de le mettre ici.

3. Idles - Joy as an Act of Resistance

Ou comment (continuer de) révolutionner le Punk en un album.

4. The Men - Drift

J'ai mis une seule fois au dessus de 8 pour un album cette année, et c'est pour celui-ci.

5. Courtney Barnett - Tell Me How You Really Feel

Un super album où l'australienne se renouvelle, avec notamment des influences de PJ Harvey

Bon, il y a aussi une déception 
Kurt Vile - Bottle It In
Je l'adore, mais il ferait pas un peu toujours la même chose ?

Gros coup de cœur pour le concert de Shame à la Rock School Barbey le 17 mai à Bordeaux. Première chanson et le chanteur avait déjà le pied dans le plafond, ne me demandez pas comment.


THADDEUS SIGELE

1. Shame - Songs of Praise

Nous les avions vus défendre leur honneur avec insolence un chaud après midi d'été 2017, devant l'audience clairsemée du festival We Love Green. Justice est rendue une année plus tard avec le succès public et critique de Songs of Praise. Londres bouillonne de nouveau.

2. Idles - Joy as an Act of Resistance

Pourquoi un tel retour du refoulé punk depuis quelques années, et singulièrement en 2018 ? Au titre redoutable, voici déjà le second album du quintette de Bristol. Energie tout aussi redoutable portée par la voix puissante de Joe Talbot.

3. Superorganism - Superorganism

Leur faîcheur est à l'égale de leur jeunesse : arrangements électroniques groovy et bien chiadés pour des chansons d'une naïveté tubesque. On ne boude pas son plaisir.

4. Iceage - Beyondless

Les talentueux Danois de Iceage ont délaissé les hoquets noise-punk de leurs débuts pour quelque chose de plus ample et lyrique.

5. David Byrne - American Utopia

Retour tout en élégance de ce grand artiste et ancien leader des Talking Heads. Toujours en arrière-plan, le groove expérimental et la world music ; un album maîtrisé et apaisé, du niveau du Blackstar de Bowie.


AUDE D.

1. Alice In Chains - Rainier Fog

Un très grand cru du groupe de Seattle, puissant et prenant, qui montre que l’inspiration n’est pas morte avec Layne Staley.

2. The Damned - Evil Spirits

L’un des groupes les plus insaisissables de la vieille scène punk anglaise réussit encore à se réinventer, mêlant le punk de ses débuts à ses ultérieures évolutions new wave et gothique.

3. Myles Kennedy - Year Of The Tiger

L’homme aux multiples projets, chanteur attitré de Slash, a sorti un premier album beaucoup plus intimiste que ses précédents travaux. Inattendu mais convaincant.

4. Parquet Courts - Wide Awake

En appui solide sur ses bases bruyantes et sans fioritures, le groupe américain se permet la fantaisie d’orner son style habituel d’éléments plus exotiques.

5. The CoralMove Through the Dawn 

Léger et mélodieux, le dernier album des Anglais a tout pour charmer son auditoire.

Il n’y avait plus de place, mais le son puissant et groovy de Clutch, The Book And The Bad Decision, et les élucubrations disco-rock de Franz Ferdinand, Always Ascending, valent aussi le détour.

Côté français, à décerner la palme, si ce n’est à No One Is Innocent pour Frankenstein ?

Top concerts :
Shaka Ponk, Bercy, 23 mars : concert renversant, comme toujours.
Foo Fighters, Download Festival, 17 juin : le sens de la scène et de la démesure.
Kasabian, Lollapalooza, 21 juillet : rarement on aura vu foule si euphorique à la fin d’un concert
Rise Against, Hellfest, 22 juin : performance bouillante, engagée, humaniste, prenante.
The Regrettes, Rock En Seine, 26 août : LA découverte de Rock En Seine. Incandescent.
Mashrou Leila : à la croisée du rock, de la pop, de l’electro, de la musique traditionnelle arabe, un show magnétique, engagé et dansant.
Depeche Mode, Lollapalooza, 21 juillet ; hypnotisant du début à la fin.
Opium du Peuple, Fête de l’Humanité, 14 septembre : spectacle jubilatoire et sans égal.
Attaque 77, Rock En Seine, 24 août : du punk argentin mélodieux joué sans concession.
The Killers, Lollapalooza, 22 juillet : ce n’est clairement pas un groupe mémorable en studio, mais les voir bouter Nekfeu hors de scène avec une hargne insoupçonnée valait tout l’or du monde.
Billy Talent au Download (15 juin), Dropkick Murphys au Zénith de Paris (17 février), Royal Republic et The Hives au Download (17 juin) envoyaient également du bois.


FELIX DARRICAU

1. Alice In Chains - Rainier Fog

Servi par les singles super efficaces "The One You Know" et "So Far Under", le combo de Seattle prouve avec Rainier Fog être encore un incontournable. William Duvall et Jerry Cantrell se complètent parfaitement et les compositions sont sombres, à l'exception de "Never Fade" en fin d'album, qu'on regrette trop léger.

2. The Tangent - Proxy

Toujours dans une position singulière par rapport aux autres groupes de rock progressif, The Tangent est revenu en 2018 avec Proxy, un album bien riche et original qui ne manquera pas de surprendre les auditeurs curieux. Les connaisseurs, eux, savent déjà qu'on y trouve une profonde dimension contestaire.

3. Spock's Beard - Noise Floor

Probablement pas leur meilleur album, Noise Floor offre une facette plus pop du groupe après les ambitions progressives à la limite de l'album concept que visait The Oblivion Particle. En résulte un album cohérent et efficace, distillant suffisament de prog pour ne pas laisser les amateurs sur leur faim.

4. The Night Flight Orchestra - Sometimes The World Ain't Enough

Devenus en quelques albums un des plus gros représentants du rock "revival 80", le groupe des suédois a délivré un nouveau missile intercontinental ce printemps, destiné à faire danser les foules, accompagné de quelques clips que l'on croirait tout droit sortis d'une série TV à la Miami Vice. Un pur régal.

5. Greta Van Fleet - Anthem Of The Peaceful Army

Certainement pas original mais bien exécuté, le groupe propose de se replonger dans les années 70 et plus spécifiquement dans Led Zeppelin. Certains décrient à raison la facilité et le manque d'originalité des compositions, mais pour les autres Anthem Of The Peaceful Army reste un album convaincant.

EPs de l'année :
Liquid Bear - Unwind
Lingus - Acceleration

Top concerts 2018 :
Paul McCartney - U Arena
Bertrand Cantat - Mythos 2018
Steven Wilson - Olympi
Christophe Godin' Dirty Blues Band - Guitare en scène 2018 
King Crimson - Olympia
Thorbjørn Risager & The Black Tornado - Guitare en scène  2018
Roger Waters - U Arena
Danielle Nicole Band - Guitare en scène 2018


THE KEYBOARD WIZARD

1. Gleb Kolyadin - Gleb Kolyadin

La grosse surprise de ce début d’année. C’est mélodique, c’est frais, les guests font un travail de fou. Un superbe premier effort solo.

2. The Tangent - Proxy

Le groupe est toujours là, sans faire de bruit, mais en distillant un prog varié, qui peut faire froncer les sourcils à première vue. Un peu moins punk, plus prog avec des ambiances très surprenantes.

3. Spock’s Beard - Noise Floor

Depuis le départ de Nick D’Virgilio qui nous avait offert un superbe cadeau avec l’album X, le groupe tournait vraiment en rond. Retour aux sources avec des compos plus inspirées.

4. We Came From Space - While You Were Away

Album venu de nulle part pour un groupe inconnu. Bill Hubauer est le multi instrumentaliste du Neal Morse Band. Alors certes, ce n’est pas original ou novateur mais les fans de Supertramp, Deep Purple, Dream Theater ou Pink Floyd seront ravis d’avoir du sang neuf dans un seul album.

5. Yes featuring ARW - Live at the Apollo

Parce que le vrai Yes n’est plus que l’ombre de lui-même, parce que Rick Wakeman en live c’est franchement génial, parce que la voix de Yes c’est Anderson et puis la setlist est géniale. 


ANTOINE DJ ZEBRA
Animateur de La Tournée

1. Parquet Courts - Wide awake ! 

La chanson-titre est ma chanson préférée de l'année.

2. The Slow Siders - Glissade tranquille

Quelle maturité pour ce jeune groupe nantais !

3. Johnny Mafia - Princes de l'amour

Excellent album, tout est bon, voire excellent.

4. Ty Segall - Freedom's goblin

Dans le rôle de l'éclectique de service, il est le meilleur.

5. Elvis Costello & The Imposters - Look now

Le maître du songwriting, servi par de superbes arrangements.

BONUS :
Dirty Deep - Tillandsia (un putain de son ! comment ont-ils fait pour avoir ce putain de son ? scotché !)
Bishop Nehru - Elevators : Act I & II (production par MF Doom, on ne peut pas se tromper, c'est mon album hip hop de 2018)
Courtney Barnett - Tell me how you really feel (de bonnes chanson, une bonne voix, un bon groupe, voilà, c'est bon)

Top concerts :
Ty Segall au Bataclan, Paris (et en particulier le final sur "She", un des moments les plus orgasmiques de ma vie)
Shame à la Maroquinerie, Paris (quelle énergie !! Surtout pendant "One rizla")
White Fang au Supersonic, Paris (ou comment être un gros dégueulasse tout en restant sexy en diable)
Arctic Monkeys au Nuits de Fourvières, Lyon (la grande classe... que dire d'autre)
Dirty Deep à Petit Bain, Paris (révélation de l'année, une découverte qui a complètement volé la vedette à Jim Jones)
Johnny Mafia au Brise Glace, Annecy (sans doute pas leur concert préféré de l'année, mais c'est celui que j'ai vu, et il m'a retourné)

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements