L’histoire de “La Blanche Hermine“ par UNE CHANSON, L’ADDITION !

Tous les vendredis, Sam de la chaîne YouTube Une chanson, l’addition vous fait découvrir l’histoire d’un standard de la musique sur La Grosse Radio Rock. Cette semaine : “La Blanche Hermine“ des Ramoneurs de menhirs [Amzer an dispac’h, 2010]

Notre top 5 des anecdotes à retenir :

  • Le nom vient d’une légende bretonne : celle d’une hermine blanche préférant se faire tuer par les chasseurs plutôt que souiller son pelage en traversant une rivière boueuse
  • Lorsqu’il faisait la manche, l’auteur (Gilles Servat) s’est inspiré d’un chant irlandais
  • Ce chant guerrier est métaphorique et dirigé vers le pouvoir central parisien
  • Côté musique, la reprise des Ramoneurs s’inspire d’un titre de Bérurier Noir (“Mineurs en danger“, 1988). Les deux groupes ont en commun le même guitariste : Loran Béru
  • Gilles Servat a été obligé de rajouter une intro afin d’éviter la récupération de la chanson par les extrémistes

Chaque vendredi, Une chanson, l’addition, raconte l’histoire d’un standard, le temps d’un café.

une chanson l'addition, bashung, lofofora



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements