Johnny Montreuil – Narvalo Forever


Ils ont remis ça. Ils ont osé. Et tant mieux ! Après un Narvalo City Rockerz en 2015, revoilà Johnny Montreuil. Second album pour les Montreuillois, Narvalos Forever. L’occasion de repencher une esgourde, voire les deux, sur ces ovnis, et leur univers pas banal.

Johnny Montreuil, c’est écrit dessus, c’est Montreuil, banlieue Est de Paname. Mais attention, pas n’importe pas quel Montreuil. Pas le nouveau, pourri par la gentrification, non, c’est le Montreuil authentique, rebelle et ouvrier, la cité Rock manouche. Montreuil Narvalo City Rockerz..
Alors forcément, quand on s’appelle Johnny Montreuil, c’est que cette ville est au coeur du projet.

Narvalo Forever. Un narvalo, cherche dans le dico si tu sais pas. Si t’as la flemme, dis-toi que c’est un mec complètement barré. De l’argot manouche. Comme il y en a tant dans les textes de Johnny Montreuil. Et c’est ce qu’il faut. Tu ne peux pas raconter des histoires de vie réelle, ses galères et ses moments de tendresse, en parlant comme dans un beau livre. non, il faut que ça grince. Il faut que les mots eux-mêmes aient cette vie en eux.

Johnny Montreuil, Narvalo Forever, album

Johnny Montreuil, c’est ça, sur un fond de Rock’n’Roll vintage, tendance sixties ou à peu près, il y aura bien quelqu’un qui saura dire. Des tranches de vie, vues de l’autre côté du miroir. « Je m’en vais chiner la ferraille dans mon beau camion« . la voix est claire, pure, ça raconte bien les choses, la vie pas simple mais quand même la vie. Et la vie de Johnny Montreuil, elle s’étale tout au long de l’album. Sa vie dans sa caravane (« Petite Carlo »), sa vie avec ses voisins manouches partis (« j’avais une famille »), ou son pote de toujours(« Blacky »). Forcément, les références à Montreuil sont partout, les noms des quartiers fleurissent au fil des textes. Mais l’album n’est pas une plaquette de l’office de tourisme pour autant. Parce que les thèmes sont universels. L’amour, l’amitié, les galères, la zonzon, la tendresse, c’est partout sur la planète.

Alors Narvalo Forever, Dick Dale croisé Johnny Cash, album de banlieue, Gérard lambert tout droit sorti de sa caravane… Contrebasse, batterie, harmonica, guitare, ça joue, ça pulse. Ici pas besoin de grosse saturation, la guitare de Rön « Droogish » connaît le Rock par coeur. Le blues du périph, ça pourrait ressembler à ça. Mais c’est encore mieux. Johnny Montreuil, c’est de la ville en intraveineuse. Le groupe joue juste, ça pourrait sortir de n’importe quel trocson, ça se joue autour d’un feu de bois, c’est la bande son d’un western. Jette un oeil dessous, tu comprendras.

Les dates de concert sont sur la page facebook et sur le site du groupe.

Johnny Montreuil, Narvalo Forever

Sorti le 26 avril 2019 chez Les Facéties de Lulusam
 

Tracklist:
Chiner la ferraille
J’avais une famille
La dèche
Petite Carlo
So Long Taulard
C’est des morts
Au fond des bars
Blacky
Narvalo Forever
Avant Gangster
L’herbe tendre
Barbara sous la pluie
Pourvu qu’ça glisse

Rock, Chanson, Narvalo, Montreuil, Nouvel Album, 2019

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements