Entretien avec Rival Sons au Main Square Festival 2019

A l'occasion de leur passage au Main Square Festival 2019, nous avons pu nous entretenir avec Dave Beste (basse) et Michael Miley (batterie) de Rival Sons. Très détendus avant leur concert du soir, ils nous parlent en rigolant de l'actualité et du futur du combo.

LGR : Bonjour Rival Sons, nous sommes aujourd'hui au Main Square Festival à la Citadelle d'Arras, et nous aimerions savoir ce que vous pensez du fait que le groupe s'est récemment produit de nombreuses fois en France et sera de retour sur notre sol d'ici novembre à Bordeaux ainsi qu'à Paris.

Michael : Nous sommes vraiment excités d'être de retour en France, c'est vrai qu'on y a beaucoup joué ces derniers temps. On a l'impression d'avoir été adopté par la France et nous en tous cas nous l'avons adopté, on a forgé une très bonne amitié, peut-être même un mariage...

(Rire)

Michael : J'adore la France, c'est l'un de mes endroits favoris pour jouer, voyager, manger, boire enfin bref j'adore ce Pays ! Et oui nous serons de retour à l'Olympia de Paris et au Rocher de Palmer à Bordeaux les 8 et 9 novembre 2019.

Dave : Bon bah je pense qu'il a tout dit hein !

Michael : J'ai été plutôt bon !

rival sons, michael miley, hard rock, blues, rock, interview, 2019, main square festival, main square 2019, David Poulain
rival sonsdave beste, hard rock, blues, rock, interview, 2019, main square festival, main square 2019, David Poulain

Et quel est votre état d'esprit pour le concert de ce soir au Main Square ?

Michael : Rappelle moi quand on s'est produit pour la dernière fois à Arras, c'était il y a quelques années ?

Dave : Oui il y a deux ans je crois.

Et sur la Main Stage.

Dave : C'était un très bon show avec un bon public. On sait que ce festival est reconnu pour son enthousiasme.

Michael : Et on veut que les personnes vivent en se rappelant de nous et de nous seuls. Donc nous allons botter des fesses et prendre les noms. Sois tu viens, sois tu ne vaux rien.

Revenons sur un autre sujet, vous étiez supposés vous produire au Hellfest à Clisson mais le concert a été annulé, pour quelle raison ?

Michael : On n'a jamais été confirmé et nous ne l'avons jamais confirmé. Vous savez quand vous montez une tournée entiere, on a rien à voir avec le boulot des agents, des promoteurs et des business man. Ils montent toutes les dates mais nous n'avons jamais confirmé, nous n'avons jamais dit oui pour la date du Hellfest.

Dave : On est sur l'affiche ?

Michael : Oui ils nous ont annoncés...

Dave : Carrément ?

Michael : Mais on est encore sur les affiches du festival !

Dave : Mais personne ne nous a parlé de cette date c'est fou.

(Rire)

Michael : Nous tenons tout de même à nous excuser pour toutes les personnes qui espéraient ou voulaient nous voir jouer.

On aura au moins la chance de vous voir jouer ce soir.

Michael : Oh pour ça il n'y a aucun problème.

Qu'avez vous prévu concernant la suite des événements du groupe ? D'autres tournées peut-être ?

Dave : On est très occupés, nous allons d'abord finir cette tournée d'été en Europe avant de partir en tournée aux États-Unis et au Canada, et avant d'être de retour en Europe d'ici cet automne.

Michael : On a aussi une tournée de prévue avec Twenty One Pilots en co-tête d'affiche en septembre et octobre, ça va être vraiment cool. On devrait limite ouvrir pour eux, ils sont une légende. D'ailleurs c'est fou car on a plus joué en Europe qu'aux États-Unis ces dernières années. C'est donc un peu un soulagement de jouer et d'être de retour dans notre pays.

Votre dernier concert au Bataclan de Paris était sold out en plus de cela !

Michael : C'était un show vraiment émouvant et de toute ma carrière en tant que batteur, c'était sans hésiter l'un des meilleurs concerts que j'ai pu donner. Le public était constamment avec nous et ce durant tout le long. C'était magique.

Votre dernier album Federal Roots a vraiment été très bien accueilli par les critiques et votre single "Do You Worst" a même été numéro un aux États-Unis, comment vivez-vous ce succès ?

Michael : C'est une véritable bénédiction d'enfin avoir un single numéro un aux États-Unis ! "Too Bad" est notre nouveau single, tout va bien, il est bien rentré dans les records également. Mais il y a toujours des radios qui jouent "Do You Worst" alors qu'on essaie de faire monter le nouveau single ! Notre prochain single sera "Shooting Stars" je pense, on va essayer d'aller à travers la stratosphère et à travers d'autres galaxies avec cette chanson. C'est l'une de nos meilleures chansons et on ne fait qu'aller et regarder de l'avant avec ce dernier album.

Ce nouvel album sonne différemment que vos anciennes compositions, vous avez changé quelque chose concernant l'écriture, ou la production ? Comment était l'enregistrement ?

Dave : On a pris plus de temps, le processus d'écriture était plus long, on a dû prendre quelque chose comme six mois et c'est ça le plus gros changement avec ce nouvel opus. On a pris plus de temps.

Michael : La batterie sonne bien mieux aussi et je dois avouer que ça change tout.

(Rire)

Est-ce qu'il y a un groupe que vous aimeriez emmener en tournée avec vous ?

Michael : J'ai vu un groupe récemment aux Eurockéennes, MNNQNS, un groupe français et ils étaient vraiment bons !

Dave : Oui c'était super cool et ça serait top de les avoir en première partie.

Et pour finir notre interview, est-ce que vous avez un mot pour décrire Rival Sons ?

Michael : Je dirai "occupé"! C'est parfait !
 

Photos : David Poulain
Lien instagram
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe.
Interview réalisée le 7 juillet 2019 par Sana Bsh et Romain Scortatore.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...