Parlor Snakes – Release Party Point Ephémère (08.10.19)


Mardi 20h12 ! Ca chauffe du côté du Point Ephémère ! On arrive à peine sur le quai de Valmy… Vigor Hugo vient de finir son set… Nous on l’a malheureusement raté faute aux difficultés de stationnement dans la Capitale.

Mais on croise Hugo juste à sa sortie de scène, une bière et une clope au bec, histoire de se remettre de son set solo. Le leader des Fuzzy Vox nous confiera s’éclater avec ce side projet conçu comme une blague au départ mais qui petit à petit prend du sens. Les commentaires qu’on entendra en rentrant dans la salle confirmeront tout le bien que l’audience a pensé du one man band. La prochaine fois, on tachera d’être là !

La salle se remplit un peu plus lorsque les Pearl Hearts investissent les lieux. Les deux demoiselles ne font pas les choses à moitié. Duo minimaliste qui envoie de gros riffs saturés, Kirsty à la guitare et Sara derrière les futs, les deux se partageant le chant…
 

Pearl Hearts 2019 02


On pense aux White Stripes ou aux Kills forcément mais en version cent pour cent féminine. Kirsty hurle dans son micro en faisant rugir sa vieille Gibson SG comme sur « Black Book ». On en prend plein les oreilles.
 

Pearl Hearts 2019 01


Effet immédiat ! Dépoussiérage en règle des esgourdes ! Les titres s’enchainent. On apprécie la prestance de la guitariste et il se dégage une très bonne ambiance de garage punk comme on l’aime. Idéal pour mettre les Parlor Snakes en orbite…

Et ça fait un moment que le groupe se prépare à envoyer « live » ses travaux du troisième long format Disaster Serenades. Les chroniques sont très bonnes, l’album est encensé par les médias. Gage de qualité mais aussi pression supplémentaire pour Peter et Eugénie aux commandes du navire Parlor Snakes.
 

Parlor Snakes Live 2019 01


Flanqué d’une nouvelle section rythmique avec Danilo à la basse et Greg, emprunté pour l’occasion aux excellents Steve Amber, le quatuor est prêt à en découdre. Et dès les premières notes, on retrouve ces ambiances sombres. ‘Darkness Rises », le premier morceau annonce la couleur. Peter arborant une magnifique Fender Jaguar sunburst envoie la sauce. Eugénie prend ses marques et malgré une voix un peu sous mixée en début de set tire son épingle du jeu.

Les nouveaux morceaux fonctionnent aussi bien « live » que sur vinyle. Preuve en est le magnifique « Wonderland » où le public rentre pleinement dans l’univers Parlor Snakes. Le set s’équilibre entre les morceaux puissants sonnant plutôt garage comme « Frequency » soutenu par une basse ultra puissante où les extraits plus trippant comme le magnifique « End Of Love ».

Avant de nous quitter et en guise de rappel, Peter et Eugénie se permettent de revenir en duo sur le devant de la scène pour une interprétation très intimiste d’une de leur nouveau morceau « Nylon And Milk » pour finir en apothéose sur le premier single dévoilé par le groupe « Marc Bolan’s Fitfh Dream » qui recueille aussi les suffrages du public.
 

Parlor Snakes Live 2019 02


Au terme de cette fort belle soirée, les Parlor Snakes ont encore marqué des points. Le passage à la scène de leurs nouvelles compositions s’est montré très efficace. Peter et Eugénie se posent en patron soutenus par une section rythmique de feu. Un vrai plaisir…

Pour ceux qui auraient raté la fête, une séance de rattrapage et d’ores et déjà prévue à la Clef à Saint Germain en Laye, le 15 novembre 2019 avec Ko Ko Mo et Liquid Bear
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements