Twin Atlantic – POWER


Quatre ans après un excellent GLA, les écossais de Twin Atlantic sont de retour avec un tout nouvel opus, intitulé POWER. Ayant coupé les ponts avec leur ancien label, Red Bull Records, le groupe démarre donc un nouveau chapitre avec Universal. Si les membres restent inchangés, on peut quand même noter que Twin Atlantic évolue dorénavant en trio, puisque le guitariste Barry McKenna n’assurera que les concerts du groupe.

Nouveau départ, nouveau style musical. C’est ce qu’on peut retenir à la première écoute de ce POWER, très expérimental pour Twin Atlantic. Enregistré dans une chambre transformée en studio d’enregistrement à Glasgow, cet album marque un tournant peu banal pour les originaires d’Ecosse. En effet, ce qui retient l’attention, c’est d’abord la présence de synthés presque tout au long du disque. Sam McTrusty (chanteur) explique d’ailleurs : « J’ai une affection particulière avec les synthés, je trouve que l’auditeur peut facilement faire le lien entre le son et les couleurs ».

C’est d’ailleurs avec cette idée qu’à été construit l’artwork de l’album et le premier single « Novocaine ». Les trois couleurs primaires : rouge, bleu et vert sont omniprésentes et guident notre écoute. Dans le clip, les membres du groupe expliquent ce que signifient ces trois couleurs pour eux, en mettant en avant leurs expériences personnelles.

Avec une telle prise de risques, on se demande bien ce que peut donner ce nouvel opus. La surprise n’en est que plus belle lorsque l’on écoute la piste d’intro « Oh! Euphoria ». Les éléments électroniques viennent se mixer avec la voix falsetto de Sam McTrusty, le tout agrémenté, bien sûr, de synthétiseurs. Vient ensuite le deuxième single « Barcelona », avec son ambiance atmosphérique, son refrain évocateur et sa boîte à rythme sombre, voire dramatique.

«I  Feel It Too » étonne de part son riff très garage rock mêlé à une ambiance disco on ne peut plus étrange. « Messiah » est également dans la même veine de ce son plus industriel, qu’on pourrait même qualifier de new wave tant certains passages ressemblent à du Eurythmics. Deux interludes viendront couper un peu le rythme, mais ça ne gâche même pas notre écoute tant le parti prix artistique du groupe est assumé.


twin atlantic, rock, power, album, review, album

Crédits photo : DR

Avec « Volcano », Twin Atlantic prouvent qu’ils savent faire du rock tout en expérimentant de nouvelles techniques, de nouveaux sons, tout en restant eux-mêmes. La section rythmique est entêtante et colle bien à l’univers de l’album. On a aussi droit à un morceau plus introspectif, « Ultraviolet Truth », calme, qui pourrait s’apparenter à une bande-originale de film.

L’electro-rock de Twin Atlantic est innovant, à la fois pop et très indie. Le groupe a donc pris des risques, mais cela s’avère payant puisque POWER est un album cohérent, très bien produit, qu’on se doit d’écouter plusieurs fois pour en comprendre toutes les facettes. Ce cinquième opus est probablement le plus étonnant du groupe, le plus mature et aussi le plus travaillé. La machine est lancée.

Sorti le 24 janvier chez Virgin EMI / Universal 

 

Tracklist :

Oh! Euphoria
Barcelona
Novocaine
Mount Bungo
I Feel It Too
Ultraviolet Truth
Asynchronous
Volcano
Messiah
Praise Me 

twin atlantic, power, album, rock, review, chronique

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements