The Pilgrim – … From Earth To The Sky And Back

L’un des très rares avantages de la situation actuelle en matière de musique, c’est que les musiciens, privés de tournée, ont devant eux plus de temps libre qu’à l’accoutumée, que certains emploient à sortir des EP par poignées entières ou à multiplier les projets parallèles. C’est ainsi que deux membres du groupe de stoner Black Rainbows en profitent pour sortir le second opus de leur projet annexe, The Pilgrim.

Et nul stoner ici, pas de son lourd et massif, pas de déluge de guitares, pas de rythmique lancinante. Le duo italien composé de Gabriele Fiori – guitares, chant, basse, claviers, synthé  et Filippo Ragazzoni – batterie – a tout débranché pour monter un projet de folk rock acoustique aux accents très rétros.

Après Walking Into The Forrest en 2019, une production qui ne manquait pas de charme mais un peu de relief, il revient avec … From Earth To The Sky And Back. La formule n’a pas changé, du folk classique qui replonge dans les années 60 : les mélodies, les harmonies vocales, le jeu de guitare évoquent les formations de renom de l’époque, Simon & Garfunkel et Crosby, Stills, Nash & Young en tête, mais l’on peut ici ou là faire le rapprochement avec certains morceaux de The Eagles, The Byrds, The Zombies, Peter, Paul And Mary, The Mamas And The Papas… Le titre d’ouverture, « Mexico 84’ », avec son arpège introductif, ses percussions légères et ses voix qui s’entremêlent, donne vraiment l’impression d’avoir remonté le temps de soixante ans, tout comme « Riding the Horse » ou « At Your Door ».

Mais s’il reste, dans le sillage du premier album et des productions folk en général, relativement dépouillé,  … From Earth To The Sky And Back s’avère plus prenant que son prédécesseur, plus travaillé et en fin de compte plus intéressant. Faut-il voir un signe dans le titre des deux opus ? Tandis que le premier ne proposait après tout qu’une marche dans la forêt, celui-ci nous emmène dans un aller-retour jusqu’au ciel. Pas étonnant alors que la musique se fasse plus ample, explore plus ses espaces, propose plus de variations. La sobriété n’est pas ici  synonyme de monotonie, elle permet au contraire aux émotions de pleinement se déployer, de ritournelles joviales en ballades mélancoliques.

Les harmonies vocales sont particulièrement marquantes, reprenant les sonorités classiques du genre sans virer à la parodie, et apportent une vraie texture aux chansons. Elles sont servies, comme du reste l’ensemble des morceaux, par un travail sur le son qui équilibre le côté rétro de l’album pour y insuffler une vraie modernité – les effets sur la voix, discrets mais audibles, sont à ce titre notables, mais restent toujours au service des chansons, et ne virent pas à l’effet gadget artificiel. Quelques ajouts légers dans les arrangements, entre autres de synthés, viennent encore renforcer cet équilibre et conférer une légère ambiance psyché à certains morceaux. D’autres, par de subtiles variations, incorporent judicieusement des influences qui rappellent la country (« Sitting Down On The Porch », («  Solitude ») la pop moderne (la mélodie de « I’m just Scared ») voire presque hip-hop (le très court « Space and Time » dans les bonus).

C’est un album à la fois solaire et crépusculaire qu’offrent les Italiens, qui captive par son charme minimaliste, à cheval entre deux époques.

Tracklist the pilgrim, black rainbow, folk, folk rock, psyché
01 Mexico ’84
02 Sitting Down On The Porch
03 Obsessed By The West Part I, II, III, IV
04 Lion
05 Fool Around
06 Riding The Horse
07 Cuba
08 Secrets In The Kingdom
09 I’m Just Scared
10 Solitude
11 At Your Door (Bonus Track)
12 Sounds Of The Night (Bonus Track)
13 Space and Time (Bonus Track)
14 Waiting For The Sun (Bonus Track)

Sortie le 2 octobre chez Heavy Psych Sound Records

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements