Mars Addict – Lamecoaster

Le pop-punk est un genre assez nord-américain, et on est peu habitués à voir des groupes se réclamant de cette scène arriver du sud du continent. C’est pourtant le cas de Mars Addict, formation brésilienne qui a sorti son premier album.

Le quartette est tout récent, puisqu’il s’est formé en 2018 (avec Daniel Capanga et Drix Barasali aux guitares et voix, ce dernier depuis remplacé par Hebert O´liveira à la guitare, Rolf Ponto à la basse, Rodrigo Araújo à la batterie), et si l’on sent bien qu’on a affaire à un jeune groupe, il est impossible de deviner son origine brésilienne : à l’écoute, Lamecoaster semble être l’œuvre d’un groupe californien, pour le meilleur et pour le pire.

mars addict, lamecoaster, premier album, pop-punk

L’album est en effet très efficace dès la première écoute et comporte tous les ingrédients pour parler aux fans de pop-punk : des rythmiques simples et dansantes, des riffs basiques mais bien trouvés et très accrocheurs, des voix pas extraordinaires mais correctes, qui évoquent la post-adolescence et se complètent en des harmonies typiques du genre, qui portent des mélodies accrocheuses et des lignes vocales instantanément mémorisables.

Pourtant, cette efficacité digne des States se retourne un peu contre les Brésiliens : plusieurs morceaux sentent un peu le cliché pop-punk quand bien même leur entrain imparable les rend assez addictifs. L’originalité n’est pas le point fort de Lamecoaster, et si le groupe cite Green Day et Rancid parmi ses influences, les auditeurs s’en seraient doutés tout seuls. Presque tous les morceaux respirent la vague pop-punk fin 90 / début 2000, certaines mélodies ont une proximité curieuse avec de vieux morceaux de Green Day (celles de « Not Your Song » et « Back to School » en tête), plusieurs riffs auraient pu être écrits par Blink-182, et la parenté est renforcée par l’alliance de deux voix masculines, l’une plus grave, l’autre plus aigüe, à l’instar des auteurs de « All the Small Things ».

Trop puiser dans ses influences peut cependant se pardonner pour un premier album. Mars Addict fait quelques efforts de diversification, avec un équilibre classique mais qui fonctionne entre nombreux morceaux lancés à toute allure (« In my Head », « One Heartbeat ») et mid tempo (« Back to School » ou « Snowboarding with My Dealer », aux vagues influences 60’s). Le groupe s’emploie aussi à brasser des thèmes différents, d’histoires d’amour à des appels à la tolérance en passant par la nostalgie de sa période lycée, l’absence des personnes qui nous ont quitté ou encore l’apocalypse des zombies – et même une session de snowboard avec son dealer, à en croire l’un des titres. La capacité de Mars Addict à écrire des titres instantanément accrocheurs et sa fougue fait qu’on lui pardonne plutôt bien son manque de réelle innovation.

mars addict, lamecoaster, premier album, pop-punk

Il ne faut pas chercher autre chose que du pop-punk assez basique sur Lamecoaster, et avec ce premier album, Mars Addict ne convaincra probablement pas au-delà du cercle des fans du genre. Mais il l’exécute bien et délivre une musique simple, entrainante et joyeuse, ce qui est plus que bienvenu dans la période actuelle. Après ce premier album tout à fait sympathique, encore un peu empêtré dans ses références – un défaut non rédhibitoire pour un coup d’essai – le groupe devra montrer à l’avenir qu’il est capable de s’en détacher et de mieux affirmer sa propre identité.

Tracklist
1- Lamecoaster 03:21
2- In My Head 02:16
3- I’m Not Ok 03:20
4- Scared 2 02:48
5- Chibi 03:34
6- Not Your Song 02:36
7- Back to School 03:11
8- Snowboarding with My Dealer 03:29
9- Chainsaw Hedgemaze Mayhem 03:10
10- One Heartbeat 03:18

Sortie le 8 octobre 2020 chez Electric Funeral Records

Crédit photo : Ana Montecinos

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements