Wedge – Like No Tomorrow

En ce début d’année 2021, le trio allemand Wedge présente son troisième album, une plongée dans le rock psyché des années 70, avec juste ce qu’il faut de modernité pour ne pas sombrer dans la pâle redite.

L’envie de fuir vers des époques que l’on fantasme plus simples a toujours existé mais prend probablement des proportions beaucoup plus fortes en ces temps plus troublés que nos cerveaux modernes n’auraient pu l’imaginer. Les groupes portés sur le vintage ne sont donc pas près de s’éteindre. Dans cette catégorie, Wedge est une formation intéressante qui explore depuis 2014 les sonorités du rock psyché des années 70 en y incorporant tout un tas de variations.

Son troisième album, Like No Tomorrow, arrive en ce début d’année comme une offrande d’énergie et d’optimisme, une bouffée d’air frais qui ne sent pas le rance malgré un goût plus qu’assumé pour le vintage. Le rock psyché est ce qui prédomine dans les mélodies, le son des instruments, la production, mais Wedge brasse aussi dans sa musique des riffs presque hard rock, des influences post-punk – dans la voix de Kiryk Drewinski (par ailleurs guitariste et joueur d’harmonica) notamment, une énergie garage rock – dans le jeu de guitare, entre autres, et quelques éléments qui peuvent lorgner vers le progressif. Si le son fait écho aux années 70, il conserve une certaine modernité dans la production, et surtout, les thématiques sont très actuelles, que ce soit la relation ambivalente au numérique, porteur de libération d’autant que d’asservissement selon l’usage qu’on en fait « Computer »), l’hypocrisie de certaines relations sociales, la migration de masse, les problèmes sociaux…

La guitare et l’orgue (David Götz, par ailleurs bassiste) sont les instruments les plus en avant – les Doors ne sont parfois pas très loin – mais les arrangements et la production donnent leur place à chaque instrument. La basse, notamment, est très présente, apporte du groove, du rythme, de la consistance à l’ensemble. Différentes variétés de percussions (Holger ‘The Holg’ Grosser), un piano électrique, un mellotron apportent aussi des variations bienvenues.

Tout en gardant un son très cohérent, l’album offre donc une certaine variété, des changements de rythme parfois au sein même des chansons, mais il semble parfois un peu ronronner, entre les morceaux les plus dynamiques et les ballades assez attendues. Si les morceaux uptempo sont réellement efficaces et accrocheurs, « Computer » et « Queen of the Night » en tête, les deux morceaux qui sortent le plus du lot sont ceux qui prennent le plus de libertés dans leur structure : « Across The Water » et « Soldier », trip planant de conclusion qui commence par un long passage instrumental psychédélique aux accents blues avant de s’envoler dans des accents épiques.

 
Il manque quelque chose à ce Like No Tomorrow pour en faire un album absolument majeur, peut-être plus de démarcation vis-à-vis de travaux existants, mais c’est un disque solide de rock’n’roll joyeux, plein de rythme et de groove, qui permet de commencer l’année de façon positive.

Tracklist
Computer
Playing A Role
Blood Red Wine
Across The Water
Queen Of The Night
U'n'I
At The Speed Of Life
Soldier

Sortie le 15 janvier 2021 chez Heavy Psych Sounds

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements