La Veine – Grands boulevards


Après un passage au festival Rock en Seine 2018, une première partie des Fatals Picards en 2019 et un enchaînement de concerts en région parisienne, La Veine a sorti son premier EP, Grands Boulevards le 7 septembre dernier. Mais qui est donc ce jeune groupe français ?

La Veine c’est l’histoire de quatre frères partageant leur passion autour de la  musique et jouant ensemble depuis toujours et quatre ans sous le nom de La Veine. Cette fratrie met en musique des poèmes dans un univers rock à la fois romantique, sauvage, élégant et spontané. Admirant l’art tailleur, vous les retrouverez souvent bien habillés sur scène, ajoutant du charme à leur musique ainsi qu’à l’élégance propre aux textes en français qu’ils utilisent.

Pour l’enregistrement de Grands boulevards, La Veine s’est vu accueillir par l’Empreinte (77) pour faire toutes les pré-productions et l’enregistrement. Le quatuor a aussi profité du covid pour prendre le temps de peaufiner et emmener le plus loin possible ce premier opus. “On a mis beaucoup de temps avant de s’arrêter sur les premières versions de mix. On tient vraiment à remercier Tip Stevens qui nous a beaucoup aidé durant cette période et qui a mixé l’intégralité de l’EP”.

La Veine, rock, nouvel ep, Grands Boulevards

Cet EP se compose de cinq chansons aussi charmantes les unes que les autres, avec beaucoup d’effets utilisés à la guitare qui se remarquent sur tous les morceaux. Thibault, le guitariste et chanteur fabrique lui-même la plupart des pédales utilisées par le groupe, ce qui personnalise d’autant plus l’identité sonore de La Veine. Le quatuor explique qu’ils ont “beaucoup utilisé les tape echo et les reverb, tout en gardant le grain le plus naturel possible sur les guitares. Aujourd’hui on expérimente de plus en plus les effets, notamment avec [les pédales fabriquées par Thibault]. Ça nous permet d’essayer plein de choses différentes et d’être toujours plus exigeants sur nos sons, surtout en live”.

Sur cet EP, les titres des chansons peuvent paraître tristes, déprimants ou solitaires (“Maladif », « Absence » et « Dernière Cigarette ») mais La Veine a travaillé, adapté et mis en musique des poèmes écrits par Domi Sagne. Selon eux, ces poèmes ont tous une cohérence qui peuvent retracer les cinq étapes importantes de la vie d’une personne. Mais il s’agit également de textes choisis particulièrement car le quatuor peut les rattacher, d’une manière différente de Domi Sagne, à leurs histoires personnelles. Le fruit de cette adaptation n’en est que plus réussi ! Tout est coordonné de sorte qu’aucun instrument, ni la voix du chanteur, ne soit éclipsé par un autre.

Il est bien connu aujourd’hui que le français est de plus en plus abandonné par les musiciens francophones qui préfèrent davantage chanter des textes en anglais. De peur de moins plaire, de moins toucher le public ou pour d’autres multiples raisons. Pourtant, le combo utilise ici le français d’une manière tellement séduisante qu’on a tantôt l’impression que Thibault nous parle, tantôt qu’il chante tout juste à côté de nous, le tout avec une belle voix. Une preuve que le français n’est pas “démodé” dans la musique ! D’ailleurs, “Nouveau Souffle” est une collaboration avec la chanteuse Mégane Aly du groupe Cheshire et qui chante également en français. La Veine est ravi d’avoir pu partager cette chanson avec elle car elle “a tout de suite capté l’ambiance du morceau et a su la retraduire dans ses lignes vocales”.

Pour résumer La Veine et Grands boulevards en quelques mots, réussi, élégant, personnel et charmant se suffisent à eux-même. Pour un groupe émergeant avec son premier EP, la production est de bonne qualité, les chansons bien écrites et surtout le travail se ressent ! Rien n’est laissé au hasard et cela fait plaisir à écouter dans un univers où il devient de plus en plus compliqué de se démarquer. La Veine nous promet d’assurer la sortie de Grands boulevards avec plusieurs passages sur scène notamment le 14 septembre prochain au Supersonic à Paris. En parallèle, les frères travaillent à fond grâce au Plan à Ris-Orangis qui les accompagne depuis le début de l’année. De quoi probablement revenir avec de toutes aussi bonnes nouveautés…

Sorti le 7 septembre 2021

Tracklist :
Grands boulevards
Dernière cigarette
Maladif
Absence
Nouveau Souffle avec Mégane Aly

Line up :
Thibault Cunsolo : chant, guitare
Quentin Philippe : guitare, chœurs
Florian Cunsolo : basse
Romain Cunsolo : batterie

Prochains concerts 2021 :
– 11/09 : Esplanade de la Mairie (Epinay-sur-Orge, 91)
– 14/09 : Supersonic (75)
– 25/09 : Salle Corot (Saintry-sur-Seine, 91)

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements